1912-Jeux Olympiques de Stockholm

1912STOCKHOLM

2 juin 1909

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Berlin pour sa dixième session, désigne Stockholm ville d’accueil des Jeux de la Ve olympiade. Stockholm était seule en lice, car Berlin avait décidé de reporter sa candidature et de briguer les Jeux de 1916.

11 mai 1912

Tennis

  • Sur les courts couverts du Royal Lawn Tennis Club, André Gobert (France) remporte le simple, en battant en finale le Britannique Charles Dixon.

12 mai 1912

Tennis

  • André Gobert et Maurice Germot (France) remportent le double.

1er-2 juillet 1912

Tir

  • Le Français Paul Colas obtient deux médailles d’or (300 m trois positions à la carabine libre, 600 m à l’arme de guerre).

4 juillet 1912

Football

  • Les Britanniques battent en finale leurs homologues danois par 4 buts à 2. Dans l’équipe de Grande-Bretagne figure le redoutable buteur Harold Walden, qui deviendra par la suite une vedette de music-hall.

Tennis

  • Sur le court en terre battue du Kamba Lawn Tennis Club, Marguerite Broquedis (19 ans), dont le charme naturel séduit le public, reporte le simple dames (en extérieur) en battant en finale l’Allemande Dora Köring en s’appuyant sur son puissant coup droit.

6 juillet 1912

Cérémonie d’ouverture

  • Le cérémonial, qui comporte notamment un bref service religieux, débute à 11 heures, dans une ambiance de liesse. Le prince Gustave-Adolphe prononce un bref discours. Le roi Gustave V déclare les Jeux ouverts. Une fanfare en costumes médiévaux fait entendre le son des trompettes, puis le défilé des nations débute. Une démonstration de gymnastique suédoise clôt les festivités.

Athlétisme

  • Le lanceur de javelot suédois Eric Lemming, déjà couronné à Londres en 1908, expédie l’engin à 60,64 m (record du monde) et remporte la médaille d’or.

7 juillet 1912

Athlétisme

  • Jim Thorpe (États-Unis) survole la compétition de pentathlon et s’impose devant le Norvégien Ferdinand Bie. À la sixième place, on trouve Avery Brundage (États-Unis), futur président du C.I.O.
  • La finale du 100 mètres est marquée par sept faux départs. Ralph Craig (États-Unis), qui parvient à conserver son sang-froid, s’impose devant deux compatriotes. Le Noir américain Howard Drew, qui faisait figure de vainqueur potentiel, blessé au tendon d’Achille, n’a pas pu prendre le départ.
  • Dans le 800 mètres, Ted Meredith (États-Unis) bat le record du monde (1 min 51,9 s) et devance sur le fil son compatriote Melvin Sheppard (1 min 52 s).

Cyclisme sur route

  • Cent vingt-trois concurrents participent à la course cycliste sur route (un circuit contre la montre de 320 km autour du lac Mälar), ce qui oblige le jury à donner le premier départ à 2 heures du matin. Rudolph Lewis (Afrique du Sud) s’impose. Le classement par équipes, effectué sur quatre hommes, revient à la Suède, qui domine nettement l’Angleterre, les États-Unis et l’Écosse.

8 juillet 1912

Athlétisme

  • Le Finlandais Hannes Kolehmainen règne sur le 10000 mètres, qu’il remporte en 31 min 20,8 s, loin devant l’Américain Lewis Tewanima (32 min 6,6 s).

Escrime

  • L’Italien Nedo Nadi (18 ans) s’adjuge l’épreuve individuelle de fleuret. Les Français, en désaccord sur le règlement, ne participent pas à la compétition.

Natation

  • Dans le 100 mètres nage libre, l’Hawaiien «Duke» Paoa Kahanamoku (États-Unis) se distingue par son crawl efficace et s’impose devant l’Australien Cecil Healy.

9 juillet 1912

Athlétisme

  • Le Finlandais Julius Saaristo remporte le concours de jet du javelot des deux bras, battant à cette occasion le record mondial, du bras droit (61 m). Le Suédois Eric Lemming n’est que quatrième.

Plongeon

  • Les Allemands prennent les trois premières places de la compétition au tremplin, Paul Günther obtenant la médaille d’or.

10 juillet 1912

Athlétisme

  • La finale du 5000 mètres restera comme le temps fort des Jeux. Le Marseillais Jean Bouin et le Finlandais Hannes Kolehmainen laissent loin derrière eux le reste des concurrents. Le Finlandais l’emporte dans les derniers mètres; il a couvert la distance en 14 min 36,6 s et pulvérise le record du monde, qui se situait à 15 min 1,2 s ; le temps de Jean Bouin (14 min 36,8 s) demeurera le record de France jusqu’en 1948.
  • Triplé américain au lancer du poids: Patrick McDonald (15,34 m, record olympique) s’impose devant Ralph Rose (15,25 m) et Lawrence Whitney (13, 93 m).

Escrime

  • La Belgique, conduite par Paul et Henri Anspach, remporte la compétition d’épée par équipes.

Natation

  • Le 1500 mètres nage libre revient au Canadien George Hodgson.

11 juillet 1912

Athlétisme

  • Vainqueur du 200 mètres (21,7 s), l’Américain Ralph Craig réalise le doublé olympique 100-200 mètres.
  • Unique apparition au programme du lancer du poids des deux mains: victoire de Ralph Rose (États-Unis).

Gymnastique

  • L’Italie remporte le concours par équipes.

12 juillet 1912

Athlétisme

  • Le Finlandais Armas Taipale s’impose au lancer du disque.
  • L’Américain Albert Gutterson remporte le concours de saut en longueur (7,60 m, record olympique).

Gymnastique

  • On trouve cinq Italiens dans les six premiers du concours général. Alberto Braglia, vainqueur à Londres en 1908, est de nouveau champion olympique; le Français Louis Ségura réussit à se classer deuxième.

Natation

  • Pour la première fois, les Jeux accueillent des compétitions féminines de natation. Fanny Durack (Australie) remporte le 100 mètres nage libre et devient donc la première championne olympique de natation.

Pentathlon moderne

  • Dénouement du pentathlon moderne, une épreuve imaginée par Pierre de Coubertin. Les Suédois triomphent : ils sont six dans les sept premiers, la médaille d’or allant à Gösta Lilliehöök (27 points), très régulier, alors que Gösta Asbrink (28 points), premier en tir et en course à pied, n’obtient que la médaille d’argent en raison d’une faible prestation à l’escrime (quinzième). Seul le militaire américain George Patton (cinquième) parvient à s’intercaler entre les Suédois.

13 juillet 1912

Athlétisme

  • L’Américain Charles Reidpath remporte le 400 mètres.
  • Armas Taipale (Finlande) est champion olympique du lancer du disque des deux mains.

Escrime

  • Les Belges brillent lors de l’épreuve individuelle d’épée. Paul Anspach gagne, Philippe Le Hardy de Beaulieu est troisième, Victor Boin se classe quatrième.

Water-polo

  • La Grande-Bretagne domine la Suède en finale (8 buts à 0).

13, 14 et 16 juillet 1912

Athlétisme

Vingt et un concurrents participent au décathlon. Les organisateurs ont donc décidé que celui-ci se déroulerait sur trois journées et non deux. Les Suédois alignent de solides prétendants, dont Hugo Wieslander, recordman du monde. Mais l’Américain Jim Thorpe affirme sa supériorité et domine largement ses rivaux dans toutes les épreuves ou presque. Il remporte la médaille d’or en pulvérisant le record du monde. Thorpe, héros de la remise des prix, verra quelques mois plus tard son nom rayé des tablettes pour «professionnalisme»…

14 juillet 1912

Athlétisme

  • Soixante et onze concurrents prennent part au marathon (40,200 km), qui se déroule par une forte chaleur sur des routes très mauvaises. Le Sud-Africain Kenneth McArthur s’impose devant son compatriote Christian Gitsham. La chaleur provoque un drame: le Portugais Francisco Lazaro, victime d’une insolation, est transporté à l’hôpital, où il décédera le lendemain.
  • Matt McGrath (États-Unis) établit au lancer du marteau un record olympique (54,74 m) qui ne sera amélioré qu’aux Jeux de Berlin en 1936.

Natation

  • Vainqueur du 400 mètres nage libre, le Canadien George Hodgson établit un nouveau record du monde (5 min 24,4 s).

15 juillet 1912

Lutte

  • Dans la catégorie des lourds-légers, Anders Ahlgren (Suède) et Ivar Böhling (Finlande) n’ont pas réussi à se départager après 9 heures de combat. Le jury décide d’attribuer aux deux hommes une médaille d’argent. Il n’y a donc pas de champion olympique des lourds-légers.

Natation

  • L’Australasie bat le record du monde du relais 4 fois 200 mètres (10 min 11,6 s).
  • La Grande-Bretagne remporte le relais 4 fois 100 mètres féminin, devant l’Allemagne et l’Autriche.

Plongeon

  • Suédois Erik Adlerz est champion olympique de haut-vol.

Athlétisme

  • Vainqueur du cross individuel, Hannes Kolehmainen s’adjuge sa troisième médaille d’or.
  • Les États-Unis remportent le relais 4 fois 400 mètres (3 min 16,6 s, record du monde). Dans l’équipe américaine figure Melvin Sheppard, triple médaillé d’or à Londres en 1908, qui touche donc l’or pour la quatrième fois. La France est deuxième (3 min 20,7 s).

Escrime

  • Les sabreurs hongrois gagnent la compétition par équipes.

16 juillet 1912

Équitation

  • Le Français Jean Cariou, sur Mignon, remporte le concours de saut d’obstacles.

17 juillet 1912

Équitation

  • Les cavaliers de sept pays prennent part au concours complet «militaire» d’équitation. Axel Nordlander (Suède) remporte la compétition individuelle, la Suède le classement par équipes.

18 juillet 1912

Escrime

  • Le sabre individuel voit un triomphe absolu des Hongrois: sept des huit finalistes sont magyars. La victoire est pour Jenö Fuchs.

18-19 juillet 1912

Aviron

  • Deux journées sont consacrées aux finales, sur le bassin de Djurgärdsbrunnsviken. William Kinnear (Grande-Bretagne) gagne l’épreuve de skiff.

22 juillet 1912

Voile

  • Les frères Amédée, Gaston et Jacques Thubé, sur Mac-Miche, apportent une médaille d’or à la France dans la classe 6 mètres.

©Pierre LAGRUE

2 réponses

Laisser un commentaire