1984-Jeux Olympiques d’été de Los Angeles

1984LosAngeles

18 mai 1978

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Athènes pour sa quatre-vingtième session, désigne Los Angeles, seule candidate, ville d’accueil des XXes Jeux Olympiques d’été.

8 mai 1984

  • Un communiqué laconique tombe sur tous les téléscripteurs du monde: «L’U.R.S.S. ne participera pas aux Jeux Olympiques de Los Angeles.» Le Kremlin appelle les «pays frères» à s’aligner sur la position soviétique. Dix-sept pays boycotteront les Jeux de Los Angeles.

28 juillet 1984

Cérémonie d’ouverture

  • Par un temps beau et chaud, plus de quatre-vingt-douze mille personnes assistent dans le Memorial Coliseum à une cérémonie d’ouverture digne de Hollywood. La fête est marquée par le dynamisme, la gaieté, et elle célèbre la jeunesse américaine; l’homme-fusée Bill Suitor s’autopropulse avec son engin devant tous les spectateurs; la Rhapsodie in Blue de Gershwin est interprétée par quatre-vingt-quatre musiciens jouant chacun sur un piano laqué blanc. Le long défilé des athlètes commence – la délégation de la Chine populaire est très applaudie. Dans son discours, Juan Antonio Samaranch, président du C.I.O., indique qu’il «regrette les absents». Ronald Reagan, derrière une vitre blindée, proclame l’ouverture des XXes Jeux d’été célébrant la XXIIIe olympiade. Une jeune femme, Gina Hemphill, la petite-fille de Jesse Owens, pénètre dans le stade avec la torche, qu’elle transmet à Rafer Johnson, qui embrase la vasque. Edwin Moses, victime du trac, reste longtemps muet puis prête en bafouillant le serment des athlètes.

29 juillet 1984

Tir

  • Comme souvent, le premier médaillé d’or des Jeux est un tireur au pistolet: Xu Haifeng, vainqueur au pistolet à 50 mètres, marque la réapparition de la République populaire de Chine, absente depuis son retrait en 1956 avant l’ouverture des Jeux de Melbourne; jamais un Chinois n’avait remporté une médaille aux Jeux.
  • Michel Bury, un ingénieur des eaux et forêts de 32 ans, apporte à la délégation française sa première médaille: dans l’épreuve de tir à la carabine petit calibre position couchée, il se classe deuxième derrière l’Américain Edward Etzel.

Cyclisme sur route

  • Pour la première fois, les femmes participent à des compétitions cyclistes aux Jeux. À Mission Viejo, l’Américaine Connie Carpenter bat de quelques centimètres sa compatriote Rebecca Twigg à l’arrivée de la course sur route, alors que la Grenobloise Jeannie Longo, victime d’un saut de chaîne à moins d’1 kilomètre du but, n’a pas pu se mêler au sprint.
  • Côté masculin, l’Américain Alexi Grewal s’impose devant le Canadien Steve Bauer.

Natation

  • À la piscine commence dans le 400 mètres quatre nages, avec Tracy Caulkins, le festival américain qui va permettre à certains champions, frustrés par le boycottage des Jeux de Moscou, d’inscrire leur nom au palmarès olympique. Dans le 100 mètres – fait rarissime –, les Américaines Nancy Hogshead et Carrie Steinseifer se partagent la médaille d’or (55,92 s pour les deux femmes).
  • Le grand Michael Gross (2,02 m) montre tout son talent à l’occasion du 200 mètres (1 min 47,44 s, record du monde) et devient le premier nageur de la R.F.A. champion olympique depuis 1956.

30 juillet 1984

Natation

  • Favori du 100 mètres papillon dont il détient le record du monde, l’Américain d’origine cubaine Pablo Morales pense longtemps remporter l’épreuve; mais, à la touche, Michael Gross, surnommé l’«Albatros», se déploie et s’adjuge la médaille d’or en battant le record du monde (53,08 s, contre 53,23 s pour l’Américain).
  • Moins d’une heure plus tard, Gross est le dernier relayeur du 4 fois 200 mètres; il s’élance avec plus d’1,5 s de retard sur l’Américain Bruce Hayes, le rejoint, mais Hayes, dans un sursaut, parvient à préserver 4 centièmes de seconde d’avance, et la médaille d’or va aux États-Unis (7 min 15,69 s, record du monde).
  • Le Canada n’avait pas remporté le moindre titre en natation depuis 1912: Alex Baumann, né à Prague en 1964, met fin à cette disette en gagnant le 400 mètres quatre nages (4 min 17,41 s, record du monde).
  • Anne Ottenbrite (Canada) s’adjuge le 200 mètres brasse.

31 juillet 1984

Gymnastique

  • Les Américains remportent le concours général, malgré la brillante prestation des Chinois, devancés de 0,60 point seulement.

Natation

  • L’Américain Rick Carey remporte le 200 mètres dos, devant l’inattendu Français Frédéric Delcourt.
  • L’Américain Rowdy Gaines (25 ans) n’est plus aussi souverain que quelques années plus tôt, quand le boycottage américain l’avait privé des Jeux de Moscou: il gagne néanmoins le 100 mètres nage libre (49,80 s) et laisse éclater sa joie.

1er août 1984

Cyclisme sur piste

  • L’Américain Steve Hegg bat l’Allemand de l’Ouest Rolf Gölz en finale de la poursuite.

Gymnastique

  • Les Roumaines devancent les Américaines et les Chinoises: elles remportent le concours par équipes.

2 août 1984

Cyclisme sur piste

  • La finale du tournoi de vitesse oppose deux Américains: Mark Gorski bat Nelson Vails, un ancien livreur de journaux de Harlem.

Escrime

  • Le bondissant fleurettiste italien Mauro Numa, malmené en quart de finale par le Français Philippe Omnès puis par son compatriote Stefano Cerioni en demi-finale, s’est néanmoins qualifié pour la finale. Matthias Behr (R.F.A.) mène 7 touches à 4 à moins d’une minute de la fin de l’assaut; Numa recolle, prend l’avantage; Behr égalise. Le titre se joue sur une touche: c’est Numa qui la porte et qui obtient une inespérée médaille d’or.

Gymnastique

  • Le concours général individuel de gymnastique est serré: Koji Gushiken (Japon) s’impose devant Peter Vidmar (États-Unis) et Li Ning (Chine).

Natation

  • Endormi dans sa demi-finale du 400 mètres nage libre, l’Allemand de l’Ouest Thomas Fahrner gagne la finale de consolation en 3 min 50,91 s, soit un meilleur temps que George DiCarlo (États-Unis), vainqueur de la vraie finale, qui est champion olympique en 3 min 51,23 s.
  • Le Canadien Victor Davis bat de plus d’une seconde le record du monde du 200 mètres brasse (2 min 13,34 s) et s’adjuge l’or.
  • La puissante Mary T. Meagher (États-Unis) remporte le 100 mètres papillon (59,26 s).
  • Le 100 mètres brasse voit la victoire de la Néerlandaise Petra Van Staveren (1 min 9,88 s). La Française Catherine Poirot, qui avait signé le meilleur temps des demi-finales, se classe troisième.

3 août 1984

Athlétisme

  • Le 20 kilomètres marche voit un doublé mexicain: Ernesto Canto s’impose devant Raúl González.

Escrime

  • La Chinoise Luan Jujie l’emporte au fleuret.

Gymnastique

  • Quand la finale du concours général de gymnastique débute, la petite (1,45 m) et dynamique Américaine Mary Lou Retton (16 ans), préparée par Béla Károlyi, l’ancien entraîneur de Nadia Comaneci qui a émigré aux États-Unis en 1981, compte 0,15 point d’avance sur la Roumaine Ecaterina Szabó. Après trois rotations, l’écart s’est inversé. Mais Mary Lou Retton, bondissant comme sur un trampoline, obtient un 10 au sol, puis la même note parfaite au saut de cheval: pour 0,05 point, elle devient la première Américaine championne olympique du concours général, dans un pavillon Pauley en délire.

Natation

  • Tracy Caulkins (États-Unis) remporte le 200 mètres quatre nages.
  • Tiffany Cohen (États-Unis) s’adjuge le 800 mètres.
  • Rick Carey (États-Unis) gagne le 100 mètres dos.
  • Surprise dans le 200 mètres papillon: Michael Gross est devancé par l’inattendu Australien Jon Sieben, qui bat son record personnel de près de 4 secondes et ravit à l’Allemand de l’Ouest son record du monde pour un centième (1 min 57,04 s).

4 août 1984

Athlétisme

  • Carl Lewis a annoncé haut et fort qu’il égalerait Jesse Owens en remportant, comme son illustre aîné, 4 médailles d’or (100 mètres, 200 mètres, longueur, relais 4 fois 100 mètres). Au Memorial Coliseum, la finale du 100 mètres se déroule ce jour. L’Américain (1,88 m, 82 kg), au départ souvent laborieux, produit une exceptionnelle accélération aux 60 mètres et s’impose largement (9,99 s), avec près de 2 mètres d’avance sur le deuxième, son compatriote Sam Graddy (10,19 s), alors qu’à la troisième place apparaît le Canadien Ben Johnson (10,22 s). Lewis attrape un drapeau américain déployé par un spectateur venu de La Nouvelle-Orléans et commence la célébration de son propre triomphe, invitant la foule à s’unir à lui dans cette sarabande patriotique.
  • Les Américains réussissent le doublé au triple saut: Al Joyner (17,26 m) l’emporte devant Mike Conley (17,18 m).
  • L’Américaine Jackie Joyner-Kersee, la sœur du triple sauteur Al Joyner, manque pour 33 centièmes de seconde dans le 800 mètres le titre de l’heptathlon, qui va à l’Australienne Glynis Nunn.

Aviron

  • En aviron féminin, les compétitions sont dévalorisées par le boycottage de l’U.R.S.S. et de ses satellites. La Roumanie est bien présente à Los Angeles, et ses rameuses s’adjugent 5 des 6 titres.

Escrime

  • À Long Beach, le sabreur français Jean-François Lamour bat l’Italien Marco Marin en finale (12 touches à 11) et s’adjuge la médaille d’or.

Gymnastique

  • Li Ning (Chine) remporte 3 médailles d’or (sol, anneaux et cheval-d’arçons) et 2 médailles d’argent dans les finales par appareil.

Judo

  • Début des compétitions de judo. Le premier titre est pour le Japonais Shinji Hosokawa, vainqueur dans la catégorie des superlégers.

Natation

  • Mary T. Meagher (États-Unis) s’impose dans le 200 mètres papillon (2 min 6,90 s), avec près de 4 secondes d’avance sur sa dauphine, l’Australienne Karen Phillips.
  • Le relais 4 fois 100 mètres américain établit un magnifique record du monde (3 min 19,03 s). Les États-Unis ont gagné 20 des 29 épreuves de natation.

Tir

  • Le Belfortain Philippe Héberlé (21 ans), champion du monde en 1983, s’impose à la carabine à 10 mètres; il apporte à la délégation française une première médaille d’or. Aucun tireur français n’avait été couronné champion olympique depuis Pierre Coquelin de Lisle en 1924.

5 août 1984

Athlétisme

  • Il a fallu attendre 88 ans pour voir les femmes autorisées à s’affronter sur le marathon aux Jeux Olympiques. La petite Américaine de 27 ans Joan Benoit (1,57 m, 46 kg), bourreau d’entraînement, opérée d’un ménisque quelques semaines avant les Jeux, se porte en tête au quatrième kilomètre et se détache sans donner l’air de vraiment forcer. Elle ne sera jamais rejointe et n’ôtera sa casquette de base-ball qu’une fois la ligne d’arrivée franchie (2 h 24 min 52 s). La Norvégienne Grete Waitz est deuxième à 1 min 26 s, la Portugaise Rosa Mota troisième à 2 min 5 s. Quant à Gabriela Andersen-Schiess (Suisse), victime d’une insolation, déshydratée, à demi-inconsciente, elle titube et zigzague durant près de 7 minutes pour effectuer son dernier tour de piste, mais elle termine trente-septième sans avoir été aidée. Cette difficile image fera le tour du monde, mais, contrairement à 1928 et au 800 mètres féminin de l’époque, il ne se trouvera aucun misogyne pour remettre en cause la tenue d’un marathon féminin aux Jeux.
  • L’Américain Edwin Moses a certes vieilli depuis Montréal. Néanmoins, en 47,75 s, il maîtrise son jeune compatriote de 18 ans Danny Harris (48,13 s) et l’Allemand de l’Ouest Harald Schmid (48,19 s) et remporte sa seconde médaille d’or dans le 400 mètres haies; il s’agit de sa cent sixième victoire consécutive dans cette épreuve!
  • L’Américaine Evelyn Ashford (27 ans), cinquième en 1976 à Montréal, absente pour cause de boycottage à Moscou en 1980, sourit enfin après l’arrivée du 100 mètres: elle est championne olympique (10,97 s) et fait presque oublier l’absence des Allemandes de l’Est.

Aviron

  • En skiff, à l’issue d’une course d’anthologie, le Finlandais Pertti Karppinen déborde l’Allemand de l’Ouest Peter-Michael Kolbe à 20 mètres du but et remporte une troisième médaille d’or consécutivement, rééditant l’exploit du Soviétique Viatcheslav Ivanov (1956, 1960, 1964).
  • Le huit canadien devance de quelques centimètres le huit américain et obtient l’or.

Escrime

  • L’Italie s’impose au fleuret par équipes, devant la R.F.A. et la France.

Gymnastique

  • Lors des finales par appareils, l’Américaine Mary Lou Retton, victime de ses nerfs, ne remporte aucune médaille d’or. En revanche, la Roumaine Ecaterina Szabó s’adjuge 3 titres (saut, poutre, sol).

Judo

  • Le Japonais Yoshiyuki Matsuoka (poids mi-légers) remporte la médaille d’or. En demi-finale, il a éliminé sur une décision controversée le Français Marc Alexandre, finalement médaillé de bronze.

6 août 1984

Athlétisme

  • Dans le 800 mètres, le Brésilien Joaquim Cruz accélère aux 500 mètres et construit une magistrale victoire (1 min 43,00 s), devant le Britannique Sebastian Coe, deuxième comme à Moscou en 1980.
  • L’Italien Alberto Cova remporte le 10000 mètres.
  • Le 110 mètres haies voit une surprise: le favori américain Greg Foster, laborieux dans les premières foulées, ne parvient pas à revenir totalement sur son compatriote Roger Kingdom, qui s’impose (13,20 s).
  • Dans le concours de saut en longueur, Carl Lewis, très supérieur à ses rivaux, réussit 8,54 m à son premier essai, puis mord le deuxième. Certain de sa victoire (le deuxième, l’Australien Gary Honey, ne dépassera pas 8,24 m), il arrête là son concours pour préserver ses forces, devant un public désappointé.
  • Peu connue, l’Américaine Valerie Brisco-Hooks remporte le 400 mètres (48,83 s) devant sa compatriote Chandra Cheeseborough (49,05 s).

Judo

  • Surprise: le Sud-Coréen Ahn Byeong-keun s’impose chez les légers.

7 août 1984

Équitation

  • Le concours de saut d’obstacles par équipes se déroule dans un hippodrome géant construit à Santa Anita, au pied des montagnes San Gabriel. Sous une chaleur accablante (32 0C), il voit une nette victoire des Américains.

Judo

  • Frank Wieneke (R.F.A.) remporte la médaille d’or dans la catégorie des moins de 78 kg en battant par ippon le Britannique Neil Adams. Michel Nowak (France) se contente de la médaille de bronze.

8 août 1984

Athlétisme

  • L’école française de saut à la perche connaît enfin la réussite. Pierre Quinon (22 ans),  bien préparé par Jean-Claude Perrin, mène très intelligemment son concours. Il manque néanmoins un essai à 5,65 m, et fait une intelligente impasse en conservant ses deux essais restants pour la hauteur suivante; puis il franchit dès le premier essai 5,70 m et 5,75 m; l’Américain Mike Tully, contraint par cette réussite de tenter directement 5,80 m, échoue et est battu; le Français Thierry Vigneron et l’Américain Earl Bell sont troisièmes avec 5,60 m.
  • Malgré la remarquable résistance de son compatriote Kirk Baptiste (19,96 s), Carl Lewis remporte nettement le 200 mètres (19,80 s), obtenant sa troisième médaille d’or.
  • Alonzo Babers (États-Unis) gagne le 400 mètres (44,27 s), devant l’Ivoirien Gabriel Tiacoh (44,54 s).
  • Un pas est franchi dans l’émancipation de la femme arabe, et plus précisément maghrébine, avec le succès de la Marocaine Nawal El Moutawakel dans le 400 mètres haies.
  • La première journée est éblouissante pour le décathlonien britannique Daley Thompson, imbattable depuis 1980 (10,44 s sur 100 m; 8,01 m en longueur; 15,72 m au poids; 2,03 m en hauteur; 46,97 s sur 400 m).

Escrime

  • Au Convention Center de Long Beach, la demi-finale de la compétition d’épée est un crève-cœur pour le clan français:  à l’arrachée, le docteur Philippe Boisse élimine son ami Philippe Riboud (12 touches à 11). En finale, Boisse domine nettement le Suédois Björne Väggö (10 touches à 5), tandis que Riboud obtient la médaille de bronze en battant l’Italien Stefano Bellone (10 touches à 7).

Haltérophilie

  • Dean Lukin (Australie) s’impose chez les super-lourds avec un total de 412,5 kg aux deux mouvements, alors que le Soviétique Sultan Rakhmanov avait réussi 440 kg en 1980 à Moscou.

Plongeon

  • L’Américain Greg Louganis s’impose au tremplin.

Voile

  • Le Néo-Zélandais Russell Coutts (22 ans) s’impose en finn.

9 août 1984

Athlétisme

  • Daley Thompson remporte très nettement le décathlon. Néanmoins, pour 2 dixièmes de seconde sur 1500 mètres, il «oublie» de battre le record du monde de l’Allemand Jürgen Hingsen (deuxième).
  • L’Américaine Valerie Brisco-Hooks gagne le 200 mètres (21,81 s) devant sa compatriote Florence Griffith et la Jamaïquaine Merlene Ottey.

Escrime

  • L’Italie bat la France en finale de la compétition de sabre par équipes.

Natation synchronisée

  • La natation synchronisée fait son entrée au programme olympique. En duo, victoire des Américaines Tracie Ruiz et Candy Costie.

10 août 1984

Athlétisme

  • Si le Français Joseph Mahmoud, deuxième en 8 min 13,31 s, avait eu plus confiance en ses moyens, aurait-il pu devancer le Kenyan Julius Korir dans le 3000 mètres steeple?
  • Drame lors du 3000 mètres féminin: peu après la mi-course, l’Américaine Mary Decker (25 ans), la grande favorite, veut se frayer un chemin à la corde pour se rapprocher de la tête; elle heurte Zola Budd, la petite Sud-Africaine autorisée à participer aux Jeux grâce à son passeport britannique, qui court pieds nus; Mary Decker chute et s’écroule en larmes sur la pelouse; Zola Budd se trouve ralentie, et la victoire échoit à la Roumaine Maricica Puica.
  • Douze ans après sa victoire de Munich en 1972, Ulrike Meyfarth (R.F.A.), devenue une jolie jeune femme de 27 ans, est de nouveau championne olympique de saut en hauteur (2,02 m), cette fois devant l’Italienne Sara Simeoni (2 m).

Basket-ball

  • Les Américains, avec de jeunes joueurs prometteurs (Michael Jordan, Chris Mullins, Patrick Ewing…) dominent nettement les Espagnols en finale (96-65).

Judo

  • Chez les lourds, le Japonais Hitoshi Saito impose sa masse (150 kg) et bat le Français Angelo Parisi (110 kg) sur décision.

Lutte libre

  • Bruce Baumgartner (États-Unis) s’impose chez les poids lourds. Les Américains (7 médailles d’or et 2 médailles d’argent pour 10 catégories) auront dominé la compétition.

11 août 1984

Athlétisme

  • Au Memorial Coliseum, Dietmar Mögenburg (R.F.A.) s’élève à 2,35 m, laissant derrière lui le Suédois Patrick Sjöberg (2,33 m) et le Chinois Zhu Jianhua (2,31 m): il est champion olympique de saut en hauteur.
  • Malgré l’attaque dans les derniers 200 mètres de l’autre Britannique Steve Cram, Sebastian Coe remporte, comme à Moscou en 1980, le 1500 mètres (3 min 32,53 s); le troisième Britannique, Steve Ovett, victime d’une défaillance, a abandonné.
  • Le Marocain Saïd Aouita, grâce à une formidable accélération dans le dernier tour, gagne le 5000 mètres (13 min 5,59 s), devant le méritant Suisse Markus Ryffel (13 min 7,54 s).
  • Lancé largement en tête par Calvin Smith, Carl Lewis (chronométré en 8,94 s) termine victorieusement le relais 4 fois 100 mètres américain, record du monde à la clé (37,83 s). Il réussit donc le même exploit que Jesse Owens en 1936, mais il n’a pas suscité le même enthousiasme sans réserve que l’homme qui avait humilié les nazis.

Boxe

  • En l’absence des Cubains, les boxeurs des États-Unis ne laissent échapper que 2 titres sur 12. Pernell Whitaker (légers) semble le plus prometteur de ces champions.
  • Le Français Christophe Tiozzo, sans doute lésé par l’arbitrage en demi-finale face au Canadien Shawn O’Sullivan, est médaillé de bronze chez les super-welter.

Canoë-kayak

  • Bernard Bregeon et Patrick Lefoulon, deuxièmes du 1000 mètres K2, ponctuent la très bonne performance d’ensemble des Français (1 médaille d’argent, 3 médailles de bronze).

Escrime

  • Malgré Philippe Boisse et Philippe Riboud, la France ne prend que la médaille d’argent dans la compétition d’épée par équipes, derrière la R.F.A.

Football

  • Pour la première fois, les footballeurs professionnels sont autorisés, sous certaines conditions (ne jamais avoir participé à la Coupe du monde), à prendre part aux Jeux. L’équipe de France (sans les joueurs qui ont remporté le Championnat d’Europe des nations en juin) a connu des débuts difficiles lors du premier tour (matchs nuls face au modeste Qatar, 2-2, et au Chili, 1-1; court succès contre la Norvège, 2-1). Puis elle a battu l’Égypte (2-0) en quart de finale et, face à la Yougoslavie, s’est frayé un difficile chemin (4-2 après prolongation) vers la finale. Au Rose Bowl de Pasadena, devant plus de cent deux mille spectateurs, les Tricolores affrontent les Brésiliens. Après une âpre première période, deux buts de François Brisson (54e minute) et Daniel Xuereb (63e minute) scellent un magnifique succès: médaille d’or.

Hockey sur gazon

  • Le Pakistan bat la R.F.A. (2 buts à 1) en finale.

Judo

  • Dans l’épreuve «toutes catégories», Yasuhiro Yamashita, handicapé par une forte entorse, a pour seule ressource d’imposer un combat au sol; c’est ce qu’il fait et, en moins d’une minute, il immobilise l’Égyptien Mohamed Rashwan qui n’a sans doute pas osé profiter de la faiblesse momentanée de l’icône japonaise.

12 août 1984

Athlétisme

  • Le Portugais Carlos Lopes, vainqueur du marathon en 2 h 9 min 21 s, connaît à 37 ans la plus grande joie de sa carrière. Jamais l’hymne du Portugal n’avait retenti aux Jeux.

Équitation

  • Le concours individuel de saut d’obstacles revient à l’Américain Joe Fargis.

Natation synchronisée

  • L’Américaine Tracie Ruiz s’impose en solo.

Plongeon

  • Déjà victorieux au tremplin, l’Américain Greg Louganis est également champion olympique de haut-vol.

Cérémonie de clôture

  • Bien dans le ton de ces Jeux, la cérémonie de clôture multiplie les effets spéciaux spectaculaires et s’achève dans la nuit par un grand feu d’artifice.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire