30 ans de la chute du Mur de Berlin : les « champions » de la R.D.A.

La R.D.A. et les Jeux Olympiques, quelle histoire ! En effet, La R.D.A. participa aux Jeux Olympiques de 1968 à 1988, obtenant sur cette courte période d’incroyables résultats, fondés sur un système étatique de dopage forcé. En vingt ans, soit cinq participations (1968, 1972, 1976, 1980, 1988), la R.D.A. obtint aux Jeux d’été 153 médailles d’or et 409 médailles au total. Si on exclut les Jeux de Moscou (1980) et de Los Angeles (1984) dénaturés par les boycottages, la R.D.A. remporta, en quatre éditions des Jeux d’été, 106 médailles d’or et 283 médailles au total. À titre de comparaison, le bilan de la R.F.A. s’établit pour ces quatre éditions à 50 d’or et 170 médailles au total. La R.D.A. brilla également aux Jeux d’hiver : en six éditions des Jeux d’hiver (1968-1988), la R.D.A. glana 39 médailles d’or et 110 médailles au total. Dans le même temps, la Norvège, la nation la plus récompensée de l’histoire aux Jeux d’hiver, présentait un bilan de 15 médailles d’or et 67 médailles au total.

Durant ces vingt années, de multiples champions, mais surtout de nombreuses championnes, se sont distingués aux Jeux. Tous leurs exploits doivent bien sûr être regardés avec un œil critique, mais il est impossible de rayer d’un trait de plume ces noms de l’histoire olympique. La natation féminine fournit le plus gros bataillon de vedettes olympiques est-allemandes. Ainsi, Kornelia Ender remporta 8 médailles, dont 4 en or, aux Jeux (1972, 1976) ; en outre, son nom n’apparaît dans aucun document concernant le dopage d’État, ce qui constitue peut être sa vraie victoire. Andrea Pollack, spécialiste de la nage papillon, obtint 6 médailles, dont 3 en or (1976, 1980) ; Barbara Krause s’adjugea 3 médailles d’or aux Jeux de Moscou en 1980. Kristine Otto obtint 6 médailles d’or en 6 courses aux Jeux de Séoul en 1988. En athlétisme, trois sprinteuses marquèrent les Jeux de leur empreinte : Renate Stecher obtint 6 médailles, dont 3 en or (1972, 1976) ; Bärbel Wöckel remporta 4 médailles d’or (1976, 1980) ; Marlies Göhr s’adjugea 2 médailles d’or et 2 médailles d’argent en trois éditions des Jeux (1976, 1980, 1988) et devint en 1977 la première femme à courir le 100 mètres en moins de 11 secondes (10,88 s). Marita Koch ne s’adjugea que 2 médailles, car elle ne participa qu’à une seule édition des Jeux (1980), mais elle porta en 1985 le record du monde du 400 mètres à un niveau (47,60 s) que personne n’a pu approcher depuis lors. La lanceuse de poids Margitta Gummel décrocha l’or en 1968, l’argent en 1972. La gymnaste Karin Janz obtint 7 médailles, dont 2 en or (1968,1972). La patineuse de vitesse Karin Enke remporta 8 médailles, dont trois en or (1980, 1984, 1988). Quant à Christa Luding-Rothenburger, elle remporta 2 médailles d’or en patinage de vitesse (1984, 1988) et 1 médaille d’argent en cyclisme. La patineuse de vitesse Karin Enke remporta 8 médailles, dont 3 en or (1980, 1984, 1988).

Côté masculin, Roland Matthes fut le maître de la nage sur le dos durant près d’une décennie : il obtint 8 médailles, dont 4 en or, aux Jeux (1968, 1972, 1976). Citons aussi le marcheur Christoph Höhne (champion olympique en 1968), Waldemar Cierpinski, qui remporta deux fois le marathon (1976, 1980). Le kayakiste Rüdiger Helm s’adjugea 6 médailles, dont 3 en or (1976, 1980). Les frères Bernd et Jörg Landvoigt obtinrent 2 médailles d’or en aviron. Le pilote Meinhard Nehmer obtint 3 médailles d’or et 1 médaille d’argent en bobsleigh (1976, 1980), alors qu’Ulrich Wehling réussit l’exploit de remporter 3 fois consécutivement le combiné nordique (1972, 1976, 1980).

©Pierre LAGRUE