Albert AYAT (1875-1935)

Escrimeur français

Albert Ayat fut, en 1900 aux Jeux de Paris, deux fois champion olympique à l’épée. En effet, durant ces Jeux, des « professionnels » étaient autorisés à prendre part à certaines compétitions. Maître d’armes, Albert Ayat remporta le tournoi d’épée dans cette catégorie, devant Gilbert Bougnol, qui était… son cousin. Puis une poule finale réunissait les quatre meilleurs « amateurs » et les quatre meilleurs « maîtres d’armes ». Albert Ayat l’emporta de nouveau, cette fois en battant en finale Ramon Fonst, qui était… son élève. Pour cette victoire, il reçut la coquette somme de 3 000 francs. Battre son cousin et son élève, voici qui n’est pas banal ! Plus tard, Albert Ayat fut nommé secrétaire général de l’Académie d’épée de Paris. Chevalier de l’Ordre de Saint-Stanislas, chevalier de la Légion d’honneur, directeur de salle d’armes, il forma plusieurs futurs champions.

©Pierre LAGRUE