Alibaba rejoint le programme TOP du C.I.O.

COUBERTIN2

750 millions d’euros dans les caisses

Le Comité international olympique (C.I.O.) et le géant chinois du commerce en ligne Alibaba ont signé un accord, en janvier 2017 à Davos (Suisse): Alibaba va créer une plate-forme de vente de produits dérivés des Jeux Olympiques, jusqu’en 2028, moyennant un droit d’entrée de 750 millions d’euros. Alibaba devient le treizième partenaire du programme TOP (The Olympic Partners), que le C.I.O. avait jusque-là volontairement limité à douze. Mais il n’y a plus de petits bénéfices.

Aujourd’hui, le C.I.O. est une gigantesque entreprise financière, et on pense parfois qu’il en fut toujours ainsi. Cela est loin d’être le cas, puisque la marchandisation des Jeux Olympiques n’a débuté qu’au milieu des années 1980, sous l’impulsion de Juan Antonio Samaranch et Horst Dassler. Notons que, à ses débuts, The Olympic Partners généra 96 millions de dollars sur la période 1985-1988. Bien sûr, les sommes allèrent croissant, pour dépasser désormais le milliard de dollars par période de quatre ans. Qu’en penserait le baron de Coubertin ?

©Pierre LAGRUE