André Leducq fut le moins bon des Français en 1924

Dédé gueule d’amour et muscles d’acier… en devenir

1932leducq (2)Aux Jeux Olympiques de Paris, en 1924, l’épreuve cycliste sur route consistait en un redoutable contre-la-montre de 188 kilomètres. L’équipe de France était composée de quatre champions du Vélo-Club de Levallois, entraînés par Paul Ruinart : Armand Blanchonnet, René Hamel, Georges Wambst et André Leducq. Ce dernier, qui deviendra une grande vedette dans les années 1930 grâce à ses victoires dans le Tour de France (1930, 1932), fut le moins bon des quatre Tricolores : il termina neuvième, alors qu’Armand Blanchonnet, très efficace contre le vent, s’adjugea la médaille d’or, René Hamel, malgré une crevaison, termina troisième, Georges Wambst, retardé par trois crevaisons en 20 kilomètres, se classa huitième. Le classement par équipes, qui prenait en compte le résultat des trois meilleurs représentants de chaque nation, revint à la France, et André Leducq fut donc champion olympique.

©Pierre LAGRUE