Arie VAN VLIET (1916-2001)

Cycliste néerlandais

1936van_VlietOKArie Van Vliet, spécialiste de la vitesse sur piste, remporta de nombreux titres, chez les amateurs, puis chez les professionnels. Il fut également champion olympique, mais s’il mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, c’est pour une défaite, mais une défaite imméritée. En effet, aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936, le jeune Arie Van Vliet se qualifie pour la finale de la compétition de vitesse, qui l’oppose à l’Allemand Toni Merkens. Durant la première manche, Toni Merkens s’écarte sciemment de sa trajectoire à deux reprises. Arie Van Vliet pose réclamation. Le jury lui donne raison, mais il prend une bien curieuse décision: alors que le règlement veut que Merkens soit déclassé, il se contente de lui infliger une amende. Arie Van Vliet doit se contenter de la médaille d’argent. Le lendemain, il prend une petite revanche en remportant la médaille d’or dans le kilomètre. Passé professionnel, Arie Van Vliet connaîtra une longue carrière, marquée par trois titres de champion du monde de vitesse (1938, 1948, 1953). Ajoutons une curiosité: en 1939, la finale du Championnat du monde de vitesse, à Milan, l’oppose au Belge Jef Scherens; les deux hommes chutent, la finale est reporté au lendemain… et est annulée car éclate la Seconde Guerre mondiale.

©Pierre LAGRUE