Attila PETSCHAUER (1904-1943)

Escrimeur hongrois

ATTILA-2-antiqueAttila Petschauer fut un des meilleurs sabreurs des années 1920 et 1930. Il remporta notamment deux médailles d’or dans la compétition de sabre par équipes aux Jeux Olympiques, en 1928 et en 1932, ainsi qu’une médaille d’argent à titre individuel, en 1928, battu par son compatriote Odon Tersztyanssky. Mais Attila Petschauer était juif. Si son statut de sportif d’élite lui permit d’échapper au service du travail forcé imposé aux Juifs hongrois au début de la Seconde Guerre mondiale, ce même statut va lui valoir la mort. En 1943, Attila Petschauer fut envoyé dans un camp de travail forcé en Ukraine, dirigé par le lieutenant-colonel Kalman Cseh, un champion d’équitation hongrois. Attila Petschauer pensait échapper au pire car, avant la guerre, les deux hommes étaient très amis. Mais, l’être humain révèle souvent son vrai visage dans les pires conditions. Plutôt que de permettre à Attila Petschauer de bénéficier de conditions de détention moins horribles, Kalman Cseh va ordonner à ses subordonnés de « maltraiter ce Juif ». Le 20 janvier 1943, Attila Petschauer est exécuté de manière atroce. Károly Kárpáti, champion olympique de lutte, décrit dans ses Mémoires les conditions tragiques de la mort d’Attila Petschauer : « Les gardes lui ont dit : “Toi, le médaillé olympique… regarde cet arbre où tu vas mourir”. C’était encore l’hiver et la température était basse, mais il fut déshabillé et suspendu à un arbre. Les gardes s’amusèrent à le tabasser, et l’aspergèrent d’eau. La glace se forma sur son corps… Il est mort peu après. » Quand on affirme que le sport rapproche les hommes, il faut donc nuancer le propos, et rappeler le sort réservé à Attila Petschauer par Kalman Cseh, son compatriote, coéquipier et « ami ». La destinée tragique d’Attila Petschauer a fait l’objet d’un film d’István Szabó, Sunshine (1999), dans lequel Ralph Fiennes joue son personnage.

©Pierre LAGRUE