Bob TISDALL (1907-2004)

Athlète irlandais

1932TISDALLBob Tisdall mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, non pas parce qu’il obtint une médaille d’or dans le 400 mètres haies aux Jeux de Los Angeles en 1932, mais car son dauphin établit dans la même course un record du monde en raison d’une curiosité réglementaire. Bob Tisdall était un quasi-novice sur cette épreuve: avant les Jeux de Los Angeles, Bob Tisdall n’avait couru que six fois un 400 mètres haies, et sa technique demeurait rudimentaire. Pourtant, en finale, il remporta la course en 51,7 s, devant les Américains Glenn Hardin (51,9 s) et Morgan Taylor (52,0 s). Avant cette course, le record du monde était détenu par Morgan Taylor (52,0 s). Donc, en plus de sa médaille d’or, Bob Tisdall aurait dû devenir recordman du monde. Or ce ne fut pas le cas, en raison d’une curiosité du règlement de l’époque: Robert Tisdall avait fait tomber le dernier obstacle, ce qui ne provoquait pas la disqualification; en revanche, cette faute empêchait l’homologation d’un record. Tisdall, premier, devint champion olympique; Hardin, deuxième, devint donc recordman du monde… Par la suite, le règlement sera modifié en raison de cet incident. Ultime curiosité: dans les bilans de la Fédération internationale d’athlétisme, Bob Tisdall ne figure pas dans la liste des recordmen du monde du 400 mètres haies, en revanche, pour sa performance à Los Angeles, il est mentionné dans la liste des athlètes qui ont couvert la distance en moins de 52 secondes. Notons enfin que, durant ces Jeux «hollywoodiens», Bob Tisdall fut invité à une soirée mondaine, et il dîna à la table de Douglas Fairbanks et Amelia Earhart. Par la suite, Bob Tisdall s’établira en Afrique du Sud. En 2000, à 93 ans, il participera au relais de la flamme olympique des Jeux de Sydney.

©Pierre LAGRUE