1896-Jeux Olympiques d’Athènes

1896Athenes

23 juin 1894

  • À la Sorbonne, à Paris, la renaissance des Jeux Olympiques est entérinée. Néanmoins, contrairement à l’idée initiale de Coubertin qui souhaitait que la première édition des Jeux Olympiques modernes se tienne à Paris en 1900 pour célébrer le siècle nouveau, on décide que la Grèce, berceau des Jeux antiques, devrait recevoir les Jeux rénovés, dont les premiers se dérouleront à Athènes en 1896.

Janvier 1895

  • Le prince Constantin, avec l’aide de Dimitrios Vikelas, met en place un Comité des Jeux Olympiques présidé par Timoléon Philémon, ancien maire d’Athènes.

6 avril 1896

Cérémonie d’ouverture

  • La famille royale fait son entrée sur le stade. Les ministres et les ecclésiastiques, dont le père Henri Didon, se trouvent à leur droite. À leur gauche sont installés Pierre de Coubertin, les membres du C.I.O. et les représentants des délégations étrangères. Le prince Constantin prononce un bref discours et s’adresse au roi. Celui-ci se lève et, d’une voix forte, déclare: «Je proclame l’ouverture des premiers jeux Olympiques internationaux d’Athènes.» Au centre de l’arène où ont été placées deux statues d’Hermès découvertes dans les fouilles du stade antique, l’orchestre joue l’Hymne olympique, cantate de Spyridon Samaras, sur des paroles du poète Costis Palamas. Lire la suite

1904-Jeux Olympiques de Saint Louis

1904-SAINTLOUIS

22 mai 1901

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Paris, désigne la ville où auront lieu les Jeux de 1904. Pour honorer William Sloane, professeur à l’université Princeton, qui soutint Pierre de Coubertin quand il se démenait pour faire avancer l’idée du rétablissement des Jeux Olympiques, on choisit Chicago, comme le souhaitait le professeur Sloane.

1902

  • Des hommes d’affaires de Saint Louis se réunissent pour organiser dans cette ville du Missouri une Exposition universelle destinée à célébrer le centenaire de l’achat de la Louisiane à la France, en 1803. Rapidement, ils proposent au C.I.O. le transfert des Jeux de 1904 de Chicago à Saint Louis. Theodore Roosevelt, fraîchement élu président des États-Unis, décide que les Jeux se tiendront à Saint Louis, car faire concorder l’Exposition et les Jeux pourrait impulser un nouveau souffle à cette ville, gangrenée par les tensions raciales et la corruption politique.

2 juillet 1904

Gymnastique

  • Le concours individuel revient à l’Autrichien Julius Lenhart, devant Wilhelm Weber (Allemagne), Adolf Spinnler (Suisse) et trois autres Allemands. Lire la suite

1908-Jeux Olympiques de Londres

1908LONDRES

Juin 1904

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Londres à l’occasion de sa sixième session, désigne Rome pour organiser les Jeux de la IVe olympiade en 1908.

Avril 1906

  • L’éruption du Vésuve oblige le gouvernement italien à débloquer des fonds pour reconstruire la zone située au pied du volcan. Rome renonce donc à organiser les Jeux et demande au C.I.O. de les réattribuer. Le C.I.O. décide de transférer les Jeux de 1908 de Rome à Londres.

1er mai 1908

Racquets

  • Evan Noel remporte le simple, John Jacob Astor et Vane Pennell s’adjugent le double. La compétition n’a réuni que des concurrents britanniques. Lire la suite

1912-Jeux Olympiques de Stockholm

1912STOCKHOLM

2 juin 1909

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Berlin pour sa dixième session, désigne Stockholm ville d’accueil des Jeux de la Ve olympiade. Stockholm était seule en lice, car Berlin avait décidé de reporter sa candidature et de briguer les Jeux de 1916.

11 mai 1912

Tennis

  • Sur les courts couverts du Royal Lawn Tennis Club, André Gobert (France) remporte le simple, en battant en finale le Britannique Charles Dixon. Lire la suite

1920-Jeux Olympiques d’Anvers

1920ANVERS

27 mai 1912

  • Le Comité international olympique (C.I.O.) désigne Berlin ville d’accueil des Jeux de 1916.

23 juin 1914

  • Lors du sixième congrès du C.I.O., tenue à Paris, Pierre de Coubertin enregistre les candidatures d’Anvers et de Budapest pour organiser les Jeux de 1920.

3 août 1914

  • L’Allemagne déclare la guerre à la France. et les troupes du kaiser pénètrent en Belgique. Les Jeux de 1916 seront annulés.

29 mars 1919

  • Le Comité olympique belge indique que la candidature d’Anvers, déposée en 1914 demeure d’actualité. Il apporte en outre une garantie de 1 million de francs donnée par un comité provisoire des commerçants et diamantaires d’Anvers.

5 avril 1919

  • Le C.I.O., réuni à Lausanne, choisit Anvers pour organiser les Jeux de 1920, en hommage à la Belgique héroïque.

17 avril 1919

  • Le Comité olympique belge désigne le comte Henri de Baillet-Latour président exécutif du comité d’organisation, dont le prince Léopold accepte la présidence d’honneur.

23-29 avril 1920

Hockey sur glace

  • Le premier tournoi de hockey sur glace olympique connaît un réel succès (près de sept mille spectateurs assistent aux matchs). Les Winnipeg Falcons (Canada) battent les États-Unis par 2 buts à 0 et la Suède par 12 buts à 1, ce qui permet au Canada d’obtenir la médaille d’or. Lire la suite

1924-Jeux Olympiques d’été de Paris

1924Paris

2 juin 1921

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Lausanne, attribue l’organisation des VIIes Jeux Olympiques à la ville de Paris. Pierre de Coubertin a dû vaincre les réticences de ses pairs, qui semblaient préférer Amsterdam ou Los Angeles, pour voir son vœu exaucé. Ainsi, il indique aux congressistes que, si Paris est désignée ville d’accueil des Jeux de 1924, il abandonnera la présidence du C.I.O. Amsterdam se désiste, et obtient en contrepartie officiellement l’organisation des Jeux de 1928. Pour l’édition de 1932, le choix de Los Angeles semble d’ores et déjà acquis.

18 mai 1924

Rugby

  • En finale, l’équipe des États-Unis, composée de joueurs de football américain originaires de Californie, malmène la France 17 points à 3, ce qui provoque la fureur des cinquante mille spectateurs du stade de Colombes. Les injures et les coups pleuvent sur les joueurs américains, la bannière étoilée est lacérée. Le football-rugby sera rayé du programme olympique. «La France sent renaître en elle une vigoureuse xénophobie», écrit Henry de Montherlant. Lire la suite

1928-Jeux Olympiques d’été d’Amsterdam

1928Amsterdam

2 juin 1921

  • Lors de la dix-neuvième session du Comité international olympique (C.I.O.), tenue à Lausanne, Paris est désignée ville d’accueil des Jeux Olympiques de 1924. En contrepartie de son désistement demandé par Pierre de Coubertin, Amsterdam obtient les Jeux de 1928.

28 mai 1925

  • Le Belge Henri de Baillet-Latour succède à Pierre de Coubertin à la présidence du C.I.O.

26 mai 1928

Hockey sur gazon

1932-Jeux Olympiques d’été de Los Angeles

1932Los-Angeles

12 avril 1923

  • Los Angeles est désignée ville d’accueil des IXes Jeux d’été célébrant la Xe olympiade. Désignée et non élue. En effet, aucune autre métropole n’a souhaité se porter candidate. Il faut rappeler que, le 2 juin 1921, lors de l’élection de Paris pour les Jeux de 1924 arrachée par Coubertin à la faveur du désistement d’Amsterdam et de Los Angeles, la ville néerlandaise fut officiellement choisie pour l’édition de 1928, et la cité californienne reçut déjà de solides garanties concernant les Jeux de 1932…

30 juillet 1932

Cérémonie d’ouverture

  • Une grandiose cérémonie est organisée au Memorial Coliseum, devant plus de cent mille spectateurs dont quelques stars hollywoodiennes. Le défilé des athlètes dure une heure et demie. Charles Curtis, vice-président des États-Unis, prononce l’ouverture officielle des Jeux d’été de la Xe olympiade. Dix coups de canon retentissent, la vasque olympique s’embrase. L’escrimeur George Charles Calnan, lieutenant dans la Navy, prête le serment des athlètes. Lire la suite

1936-Jeux Olympiques d’été de Berlin

1936Berlin

26 avril 1931

  • À l’issue de la vingt-neuvième session du Comité international olympique (C.I.O.), tenue à Barcelone, on constate que seuls 19 des 67 membres sont présents. Conformément aux statuts, il est décidé que l’élection de la ville d’accueil des Jeux de 1936 se fera par un vote par correspondance.

13 mai 1931

  • Berlin est préférée à Barcelone pour organiser les Jeux de 1936, par 43 voix contre 16 et 8 abstentions. Les membres du C.I.O. semblent s’être inquiétés de l’instabilité politique en Espagne (le roi Alphonse XIII vient de s’exiler et la seconde République espagnole a été proclamée). La République de Weimar du maréchal Paul von Hindenburg, pourtant ébranlée par la crise économique, leur paraît plus sûre…

24 janvier 1933

  • Le Comité olympique allemand constitue un comité d’organisation des Jeux de Berlin.

30 janvier 1933

  • Hitler est nommé chancelier du Reich. Dans un premier temps, le führer se déclare opposé à la tenue des Jeux Olympiques à Berlin en 1936.

16 mars 1933

  • Après une entrevue avec Theodor Lewald, président du Comité d’organisation des Jeux de Berlin, et Carl Diem, secrétaire général de ce Comité, Hitler est convaincu de l’intérêt des Jeux pour le Reich nazi. Le führer fait donc savoir au C.I.O. qu’il honorera les engagements pris par la République de Weimar.

Mai 1933

  • Henri de Baillet-Latour, président du C.I.O., écrit à tous les membres de l’institution et leur confie ses inquiétudes concernant les Jeux de Berlin. Il invite néanmoins les membres du C.I.O., qui doit tenir session au début du mois de juin 1933 à Vienne, à conforter le choix de Berlin tout en rappelant au chancelier du Reich la lettre de la Charte olympique.

Été de 1934

  • Alors que des appels au boycottage des Jeux de Berlin se multiplient aux États-Unis, Avery Brundage, président du Comité olympique américain, se rend à Berlin pour examiner la situation et en rendre compte. À son retour, sa position est tranchée: «Il faut participer aux Jeux.»

26 septembre 1934

  • Avery Brundage confirme la présence américaine aux Jeux de Berlin.

Août 1935

  • Début, dans la presse et à la radio allemandes, de la campagne de propagande Pax olympica, destinée à appeler aux «Jeux de la paix», dans une «Allemagne national-socialiste pacifique». La vaste entreprise de duperie de l’opinion mondiale est en marche…

15 septembre 1935

  • Promulgation des lois racistes de Nuremberg. Consigne est donnée de ne pas les appliquer avec trop de rigueur en ce qui concerne les sportifs. «Un règlement général du sport juif interviendra à la fin de l’olympiade», indique la direction de la SS.

Novembre 1935

  • Ernest Lee Jahncke, membre américain du C.I.O., lance un ultime appel au boycottage des Jeux de Berlin. Il sera exclu du C.I.O. et remplacé par Avery Brundage.

1er août 1936

Cérémonie d’ouverture

  • Cent mille spectateurs disciplinés prennent place dans le stade olympique pour assister à la gigantesque cérémonie d’ouverture. Les Jeunesses hitlériennes défilent au pas cadencé sur la piste, puis Adolf Hitler fait son entrée. Tout le public se lève et, bras tendu, salue le führer. La Marche d’hommage de Richard Wagner retentit, Hitler prend place dans la loge présidentielle, accompagné de Henri de Baillet-Latour et des dignitaires du régime nazi. Le Deutschland über alles puis le Horst Wessel Lied, l’hymne nazi, sont repris en chœur par cent mille voix. Les drapeaux des pays participants sont hissés aux mâts. Une courte intervention enregistrée de Pierre de Coubertin est diffusée. Adolf Hitler proclame l’ouverture des Jeux, puis des milliers de pigeons sont lâchés dans le ciel. L’Hymne olympique, composé par Richard Strauss, est interprété par dix mille choristes accompagnés par l’Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Strauss lui-même. Pour la première fois, sur une idée de Carl Diem retenue par Joseph Goebbels, la flamme olympique a été allumée à Olympie. Au terme d’un relais de 3000 kilomètres, Fritz Schilgen, champion d’Allemagne du 1500 mètres, pénètre dans le stade, parcourt un demi-tour de piste et embrase la vasque. Lire la suite