1984-Jeux Olympiques d’été de Los Angeles

1984LosAngeles

18 mai 1978

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Athènes pour sa quatre-vingtième session, désigne Los Angeles, seule candidate, ville d’accueil des XXes Jeux Olympiques d’été.

8 mai 1984

  • Un communiqué laconique tombe sur tous les téléscripteurs du monde: «L’U.R.S.S. ne participera pas aux Jeux Olympiques de Los Angeles.» Le Kremlin appelle les «pays frères» à s’aligner sur la position soviétique. Dix-sept pays boycotteront les Jeux de Los Angeles.

28 juillet 1984

Cérémonie d’ouverture

  • Par un temps beau et chaud, plus de quatre-vingt-douze mille personnes assistent dans le Memorial Coliseum à une cérémonie d’ouverture digne de Hollywood. La fête est marquée par le dynamisme, la gaieté, et elle célèbre la jeunesse américaine; l’homme-fusée Bill Suitor s’autopropulse avec son engin devant tous les spectateurs; la Rhapsodie in Blue de Gershwin est interprétée par quatre-vingt-quatre musiciens jouant chacun sur un piano laqué blanc. Le long défilé des athlètes commence – la délégation de la Chine populaire est très applaudie. Dans son discours, Juan Antonio Samaranch, président du C.I.O., indique qu’il «regrette les absents». Ronald Reagan, derrière une vitre blindée, proclame l’ouverture des XXes Jeux d’été célébrant la XXIIIe olympiade. Une jeune femme, Gina Hemphill, la petite-fille de Jesse Owens, pénètre dans le stade avec la torche, qu’elle transmet à Rafer Johnson, qui embrase la vasque. Edwin Moses, victime du trac, reste longtemps muet puis prête en bafouillant le serment des athlètes.

Lire la suite