Le tour d’honneur de Derartu Tulu et Elana Meyer

Les femmes sont l’avenir du monde…

1992TourOn dit que l’olympisme constitue un symbole de paix, qu’il magnifie les rapports entre les champions, qu’il permet de rapprocher les peuples et les cultures. Souvent, ce ne sont que de bonnes paroles. Pourtant, en un beau jour de l’été 1992, deux jeunes femmes matérialisèrent cet esprit olympique originel, et firent peut-être avancer la réconciliation de l’Afrique du Sud avec elle-même et avec le monde plus rapidement que les hommes politiques et les traités. Elles se nomment Derartu Tulu et Elana Meyer. Lire la suite

Le C.I.O. mit plus de 80 ans pour admettre des femmes en son sein

Misogynie olympique…

1981femmesLe Comité international olympique (C.I.O.) fut créé en 1894 à la Sorbonne, à Paris. Jusqu’en 1981, tous ses membres furent des hommes. Mais, cette année-là, il tourna enfin le dos à une misogynie quasi centenaire en intégrant deux femmes en son sein: la Vénézuélienne Flor Isava-Fonseca et la Finlandaise Pirjo Häggman. Il était temps!

©Pierre LAGRUE



L’armée de Ma Junren fait perdre les Jeux de 2000 à Pékin

Supplice chinois, sang de tortue et soupe de chenilles…

2000MAJUREN2En septembre 1993, à Monaco, le Comité olympique international olympique (C.I.O.) est réuni pour attribuer les Jeux de l’an 2000. Ceux-ci semblent promis à Pékin, qui souhaite matérialiser avec les Jeux l’ouverture nouvelle du pays le plus peuplé de la planète au reste du monde. Pékin bénéficie en outre du soutien de Juan Antonio Samaranch, président du C.I.O. Mais, à la surprise générale, Sydney est désignée, avec 45 voix, contre 43 à Pékin. Lire la suite

Le curieux podium du lancer du poids en 1992

Gonflés à bloc…

1992POIDS-2L’olympisme inattendu ne cache pas ce qui peut fâcher. Aussi, revenons sur le concours de lancer du poids des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992. Celui-ci vit la victoire de l’Américain Mike Stulce, qui l’emporta grâce à un magnifique jet de 21,70 mètres. Cette victoire souffre du récent passé de Mike Stulce: suspendu deux ans pour dopage aux stéroïdes, il avait repris la compétition juste à temps pour participer aux Jeux. À la deuxième place figurait un autre Américain, Jim Doehring, qui lui aussi purgera une suspension pour dopage aux stéroïdes. Troisième, Vyacheslav Lykho, un Russe représentant la Communauté des États indépendants, disqualifié aux Championnats d’Europe de 1990 pour dopage et qui, lui aussi, revenait à la compétition pour les Jeux. Que pense de ce palmarès le Suisse Werner Günthör, champion du monde en 1987, 1991 et 1993, mais qui n’a jamais obtenu l’or olympique?

©Pierre LAGRUE



Le panier le plus controversé de l’histoire du basket-ball

3 secondes qui changent tout pour la guerre froide…

1972Basket2La finale du tournoi de basket-ball des Jeux Olympiques de Munich, en 1972, se termina dans la confusion. Jamais les États-Unis n’avaient été battus aux Jeux. Menés toute la partie par les Soviétiques, les Américains prirent enfin l’avantage à 3 secondes de la fin du match. Le signal annonçant la fin de la rencontre retentit, les Américains, soulagés, s’embrassèrent et le public envahit le terrain. Lire la suite

Fosbury n’a pas inventé le Fosbury Flop

De l’importance de la visibilité olympique

1968-FosburyEn 1968, aux Jeux Olympiques de Mexico, un sauteur en hauteur a stupéfié tous les observateurs: l’Américain Dick Fosbury, médaillé d’or grâce à un saut à 2,24 mètres. Prise d’élan en courbe, impulsion avec le pied le plus éloigné de la barre en élevant la jambe libre: une rotation a lieu naturellement et il franchit la barre sur le dos. Une nouvelle technique de saut en hauteur est née, et elle est dénommée «Fosbury Flop», en l’honneur de son inventeur. Pourtant, Dick Fosbury n’a pas inventé le Fosbury Flop. Lire la suite