Charles REIDPATH (1889-1975)

Athlète américain

Charles Reidpath remporta deux médailles d’or aux Jeux Olympiques de Stockholm, en 1912, en… désobéissant à sa famille et dans la polémique. Diplômé (génie civil) de l’université de Syracuse en 1912, Charles Reidpath est soumis à des pressions de la part de sa famille, laquelle lui enjoint de mettre un terme à sa carrière sportive pour venir travailler dans l’entreprise familiale. Il désobéit, et est sélectionné dans l’équipe américaine pour les Jeux Olympiques de Stockholm la même année. En Suède, il remporte le 400 mètres, une épreuve marquée par une polémique dans laquelle il n’est pas impliqué : lors des demi-finales, son compatriote Donnell Young « tasse » l’Allemand Hans Braun et est disqualifié ; en finale, Charles Reidpath devance sur le fil Hans Braun, parti plus vite. Charles Reidpath gagne également le relais 4 fois 400 mètres, très facilement : « Mes coéquipiers avaient tellement d’avance lorsque je pris le relais que la course était déjà gagnée », dira-t-il.

Par la suite, il travaille pour la compagnie de construction Berdencer de 1912 à 1937, avant d’être nommé directeur de l’urbanisme pour la ville de Buffalo. Durant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans le Corps de transports, participe aux victoires alliées dans le nord de la France et en Rhénanie ; il est fait officier de la couronne de Belgique pour services rendus dans la défense du port d’Anvers. En 1956, il prend part à la construction de la Réserve Fédérale en tant que surintendant de la construction chargé de l’architecture.

©Pierre LAGRUE