Chintamoni KAR (1915-2005)

Sculpteur indien

1948KARChintamoni Kar mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1948 aux Jeux de Londres, une médaille d’argent, non pas dans le domaine du sport, mais dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «statues», une sous-catégorie de la catégorie «sculpture», pour The Stag. Chintamoni Kar représentait non pas l’Inde, mais la Grande-Bretagne. Cette année-là, dans la catégorie «statues», le jury accorda la médaille d’or au Suédois Gustav Nordahl, pour Hyllning till Ling (Hommage à Ling). Les œuvres de Chintamoni Kar sont fort diverses, allant de l’académisme à l’abstraction, et il travailla plusieurs matériaux (bois, terre cuite, pierre, métal…). Membre de la Royal British Society of Sculptors en 1946, Chintamoni Kar fut récompensé en 1974 par la Padma Bhushan, la plus haute distinction civile indienne.

Notons que ces Jeux de 1948 marquèrent la dernière édition de ces «concours d’art et littérature», créés en 1912, car, en 1949, le Comité international olympique (C.I.O.) décida de les supprimer.

©Pierre LAGRUE