De la colombophilie aux Jeux Olympiques

Pigeons voyageurs

PIGEON2 (2)Parmi les nombreuses manifestations organisées en 1900, à la fois dans le cadre de l’Exposition universelle et des Jeux Olympiques de Paris, figurait la colombophilie. Dans la compétition proprement dite (lâchers-concours), 7 721 pigeons, représentant 48 sociétés ou fédérations, ont été lâchés depuis Vincennes. Le Comité d’organisation souligne que les lâchers-concours n’ont intéressé que des spectateurs férus de colombophilie, alors que les lâchers-spectacles (11 787 pigeons lâchés) ont passionné une foule nombreuse. Il se félicite de la bonne santé de la colombophilie française : « Toutes ces épreuves sont instructives. Les lâchers-spectacles ont montré la possibilité de réunir à Paris, en quelques heures à peine, un nombre énorme de messagers pouvant être répartis immédiatement dans toutes les directions. Les lâchers-concours ont fourni la preuve que toutes les régions du territoire français sont pourvues de sociétés possédant des sujets aguerris, capables d’effectuer les plus longs parcours. »

©Pierre LAGRUE