Des sports olympiques étranges…

Du croquet au surf…

1900-tir-cordeLe Comité international olympique (C.I.O.) a annoncé en août 2016 l’inscription aux Jeux de Tokyo, en 2020, de 5 nouveaux sports: le baseball-softball, le surf, le skateboard, le karaté et l’escalade. C’est l’occasion de rappeler qu’il y eut quelques sports très étranges aux Jeux Olympiques. Ainsi, aux Jeux de Paris, en 1900, il y eut des compétitions de croquet, de tir aux pigeons vivants, de nage sous l’eau, de nage avec obstacles, ainsi que de curieuses épreuves équestres (carrosses postaux, figures, sauts en longueur et en hauteur). Un tournoi de crosse au champ (lacrosse), sorte de hockey issu des traditions amérindiennes, fut organisé aux Jeux de Saint Louis (1904) et de Londres (1908). En 1908, justement, le motonautisme, le jeu de paume, le jeu de racquets (discipline anglo-saxonne évoquant le tennis et le squash modernes) furent au programme. La lutte à la corde (tir à la corde), célèbre distraction enfantine mais aussi sport traditionnel des Highlands d’Écosse et du Pays basque, donna lieu à de rudes confrontations olympiques de 1900 à 1920. L’élitiste polo figura cinq fois au programme (1900, 1908, 1920, 1924, 1936). En outre, au sein de sports plus établis, quelques épreuves curieuses apparurent au gré des éditions. En athlétisme, l’Américain Ray Ewry, vedette de son temps, remporta 8 médailles d’or dans les sauts sans élan, épreuves olympiques de 1900 à 1912. Le lancer de pierre (25,4 kg) couronna en 1904 le Canadien Étienne Desmarteaux et en 1920 l’Américain Patrick McDonald. En 1912, des concours de lancer du poids des deux mains, remporté par le célèbre Américain Ralph Rose, et de lancer du disque des deux mains prirent place aux Jeux de Stockholm. Le tandem n’est pas seulement un engin qui permet aux amoureux de flâner sur la même bicyclette: de 1908 à 1972, ce fut une discipline olympique inscrite dans le programme du cyclisme. Le grimper à la corde, fameux standard des cours d’éducation physique, figura quatre fois (1896, 1904, 1924, 1932) dans le programme de gymnastique, lequel intégra en 1912 et en 1920 la gymnastique suédoise. En natation, on ne saurait omettre le 100 mètres pour marins grecs organisé à Athènes en 1896. Le tir proposa de multiples variantes: revolver militaire (1896, 1900, 1908, 1912), pistolet de duel (1912), fusil de guerre (1896, 1912, 1920), tir sur cerf courant (de 1908 à 1924). Il en va de même pour le tir à l’arc: tir au cordon doré (1900), au chapelet (1900), à l’oiseau fixe et à l’oiseau mobile (1920)…

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire