Edwin SCHARFF (1887-1955)

Sculpteur allemand

SCHAFT-OKEdwin Scharff mérite mention au titre de l’olympisme inattendu car il obtint, en 1928 aux Jeux d’Amsterdam, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «bas-reliefs et médailles», une sous-catégorie de la catégorie «sculpture» créée cette année-là, pour sa Plaquette. Cette année-là, dans cette sous-catégorie, la médaille d’or revint à l’Autrichien Edwin Grienauer, pour Médailles, et la médaille d’argent au Néerlandais Chris Van der Hoef, pour Médaille pour les Jeux Olympiques. Les œuvres d’Edwin Scharff ne correspondaient pas aux canons artistiques des nazis, et il fut catalogué comme «artiste dégénéré». Ainsi, en 1937, trois de ses œuvres furent montrées lors de l’Exposition d’art dégénéré organisée par les nazis à Munich. Puis près de cinquante de ses créations furent détruites par les nazis, et Edwin Scharff fut contraint de travailler clandestinement jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Bien plus que pour sa médaille olympique, Edwin Scharff peut être fier d’avoir été considéré par les nazis comme un «artiste dégénéré», ce qui lui vaut de figurer, entre autres, aux côtés de Chagall, Dix, Kandinsky, Klee ou Munch…

©Pierre LAGRUE