Frank JARVIS (1878-1933)

Athlète américain

Quand il se présenta pour participer au 100 mètres des Jeux Olympiques de Paris, en 1900, Frank Jarvis n’était pas considéré comme un des meilleurs sprinters de son temps, et le grand favori était son compatriote Arthur Duffey, invaincu depuis deux ans. Pourtant, en demi-finale, sur la piste en herbe de la Croix-Catalan, il égala le record du monde du 100 mètres (10,8 s) ; mais les comptes-rendus de l’époque indiquaient que cette performance était largement due la clémence du starter français, qui aurait ignoré un faux départ. En finale, comme prévu, Arthur Duffey partit en trombe, fila vers la victoire quand… il fut foudroyé par un claquage et contraint à l’abandon. Frank Jarvis s’imposa donc (11 s), devant son compatriote Walter Tewksbury et l’Australien Stanley Rowley. Diplômé en droit de l’université de Pittsburgh, Frank Jarvis exerça le métier d’avocat. Détail amusant : il était un lointain descendant de George Washington.

©Pierre LAGRUE