Hans STOIBER (1918-2015)

Poète, juriste et botaniste autrichien

STOIBER-OKHans Stoiber mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «poésie», une sous-catégorie de la catégorie «littérature», pour son sonnet Der Diskus (Le Disque). Cette année-là, dans la catégorie «poésie», la médaille d’or revint à l’Allemand Felix Dhünen, pour Der Läufer (Le Coureur), et la médaille d’argent à l’Italien Bruno Fattori, pour Profili Azzurri. Hans Stoiber ne persévéra pas dans le domaine de la poésie. Après la Seconde Guerre mondiale, diplômé en droit, il exerça comme avocat, puis procureur. Écologiste convaincu, Hans Stoiber participa activement à la création du Parc national des Hohe Tauern, ouvert en 1981.

©Pierre LAGRUE