Héctor SCARONE (1898-1967)

Footballeur uruguayen

scarone2-3-boostAttaquant puis milieu de terrain, Héctor Scarone s’est construit un des plus beaux palmarès du début du XXe siècle. En outre, il fut un des premiers footballeurs sud-américains à quitter son pays, pour venir évoluer dans un grand club européen, en l’occurrence le F.C. Barcelone, en 1926. Bien sûr, il connut son heure de gloire lors de la première Coupe du monde de football, en 1930, qu’il remporta avec l’équipe d’Uruguay.

Mais si Héctor Scarone, surnommé « El Magico », figure ici, c’est parce qu’il fut, avec la Celeste, champion olympique en 1924 à Paris et en 1928 à Amsterdam. Héctor Scarone restera dans le cœur de ses compatriotes pour plusieurs raisons, en particulier pour sa décision de ne pas poursuivre son aventure avec le F.C. Barcelone car, ce club devenant « professionnel », Héctor Scarone n’aurait pas été autorisé à participer aux Jeux Olympiques de 1928. De 1917 à 1930, Héctor Scarone honora 52 sélections internationales, et inscrivit 31 buts pour son pays (ce sera le record pour un joueur uruguayen jusqu’aux années 2000). En plus de ses titres olympiques et mondial, Héctor Scarone remporta quatre fois la Copa America (1917, 1923, 1924, 1926). À l’issue de la Coupe du monde de 1930, il prit sa retraite internationale, mais ne mit pas fin à sa carrière : il évolua au plus haut niveau jusqu’en 1939, obtenant au total huit titres de champion d’Uruguay avec le Nacional Montevideo.

Par la suite, il devint entraîneur (Millonarios Bogota, Real Madrid et, bien sûr Nacional Montevideo).

©Pierre LAGRUE