Ignace HEINRICH (1925-2003)

Athlète français

Ignace Heinrich HEINRICH-2-boostvint tardivement à l’athlétisme. En effet, né en Alsace, il fut incorporé de force dans l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale, et envoyé sur le front russe. Lors de la débâcle allemande, il rencontra Jacques André, un bon coureur de 400 mètres, membre du groupe de chasse Normandie-Niémen, qui l’aida à revenir en France. Jacques André lui conseilla également de faire de l’athlétisme. Ignace Heinrich l’écouta et s’essaya au décathlon. Dès 1947, il fut champion de France de la discipline. Il se présenta même en favori aux Jeux Olympiques de Londres, en 1948. Mais, à l’issue d’un duel farouche, il fut battu par le tout jeune Américain Bob Mathias. Ignace Heinrich obtint néanmoins une belle médaille d’argent, et espérait glaner l’or en 1952. En 1950, il devint champion d’Europe du décathlon. Désigné porte-drapeau de la délégation française durant la cérémonie d’ouverture des Jeux d’Helsinki, en 1952, Ignace Heinrich joua de malchance : il se déplaça une vertèbre lors du saut en longueur et dut abandonner.

©Pierre LAGRUE