Isao INOKUMA (1938-2001)

Judoka japonais

INOKUMA-2-concentrateOn se souvient que le judo fut pour la première fois inscrit au programme olympique en 1964 à Tokyo. On se souvient aussi que la victoire du Néerlandais Anton Geesink, en «toutes catégories», essence même de ce sport, fut vécue comme un drame au pays du Soleil levant. On oublie qu’il y eut des compétitions par catégorie de poids, qui toutes virent la victoire d’un Japonais. L’histoire occulte donc le succès d’Isao Inokuma dans ce qui est aujourd’hui la catégorie reine, celle des poids lourds. Isao Inokuma avait connu le succès très jeune, puisqu’il fut champion du Japon «toutes catégories» en 1959, à 21 ans. Sélectionné pour les Jeux de Tokyo, en 1964, ce judoka d’un gabarit modeste pour un lourd (83 kg) obtint la médaille d’or en battant en finale le Canadien Doug Rogers, auquel il rendait pourtant 30 kg. En 1965, Isao Inokuma devint champion du monde «toutes catégories» (il faut dire qu’il n’eut pas à se mesurer à Anton Geesink, qui préféra cette année-là combattre dans la catégorie des poids lourds). Après ce succès, Isao Inokuma prit sa retraite sportive, à 27 ans.

Bien plus tard, alors que son entreprise de construction connaissait de grandes difficultés, il préféra se donner la mort par seppuku plutôt que de connaître l’humiliation de la faillite.

©Pierre LAGRUE