Jan PARANDOWSKI (1895-1978)

Écrivain polonais

PARANDOWSKI-OKJan Parandowski mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «littérature épique», une sous-catégorie de la catégorie «littérature», pour Dysk Olimpijski (Disque olympique). Cette année-là, dans la catégorie «littérature épique», la médaille d’or revint au Finlandais Urho Karhumäki, pour son roman Avoveteen (En eau libre), et la médaille d’argent à l’Allemand Wilhelm Ehmer, pour Um den Gipfel der Welt (Sur le toit du monde). Le travail de Jan Parandowski porta plus spécialement sur l’Antiquité classique. Par ailleurs, il fut, de 1933 à sa mort, le président de la section polonaise du PEN Club International, une association ayant pour objectif de «rassembler des écrivains de tous pays attachés aux valeurs de paix, de tolérance et de liberté sans lesquelles la création devient impossible».

©Pierre LAGRUE