Jan ZELEZNY (1966- )

Athlète tchèque

Zelezny (2)En 1989, les médecins ordonnèrent à Jan Zelezny d’arrêter le lancer du javelot, car il risquait une paralysie totale en raison de problèmes vertébraux. Il ne les écouta pas. Bien lui en prit. Il avait déjà battu le record du monde en 1987 (87,66 m) et était devenu vice-champion olympique en 1988 à Séoul. Mais sa carrière débutait à peine.

En 1992, à Barcelone, il fut couronné champion olympique (89,66 m). Suivirent deux titres de champion du monde, en 1993 à Stuttgart (85,98 m) et en 1995 à Göteborg (89,58 m). Le 6 avril 1993, Jan Zelezny établissait le nouveau record du monde (95,54 m). Il portera ce record à 98,48 m le 25 mai 1996 à Iéna. En 1996 à Atlanta, il fut une deuxième fois champion olympique (88,16 m).

Par la suite, ses problèmes de santé contrarièrent de nouveau sérieusement sa carrière. Néanmoins, il était présent aux Jeux de Sydney, en 2000, et il remporta un troisième titre olympique consécutivement, grâce à un jet à 90,17 m à son troisième essai. Malgré leur déception, ses concurrents, et en premier lieu son dauphin, le Britannique Steve Backley, lui rendirent un hommage unanime. En 2001 à Edmonton, il fut une nouvelle fois champion du monde (92,70 m). Avec trois titres olympiques et trois médailles d’or mondiales, Jan Zelezny a surpassé, dans le panthéon du javelot, le Suédois Eric Lemming ou le Finlandais Matti Järvinen.

En 2006, Jan Zelezny mit un terme à sa carrière. Mais, à quarante ans, il se distingua une dernière fois : il obtint la médaille de bronze aux Championnats d’Europe de Göteborg (85,92 m), devancé par les deux nouvelles étoiles de la spécialité, le Norvégien Andreas Thorkildsen (88,78 m) et le Finlandais Tero Pitkämäki (86,44 m). La même année, il devint membre du Comité international olympique.

©Pierre LAGRUE