Jim GOLLIDAY (1931-1971)

Athlète américain

1952gollidayJim Golliday ne participa jamais aux Jeux Olympiques, et c’est précisément pour ça qu’il figure ici au titre de l’olympisme inattendu, car il fait partie des nombreux oubliés de l’Olympe… Jim Golliday était le meilleur sprinter américain au début des années 1950. Champion des États-Unis du 100 yards en 1951, la médaille d’or lui semblait promise aux Jeux Olympiques d’Helsinki, en 1952. Hélas, victime d’une blessure, il ne put pas participer aux sélections américaines. Le système de sélection américain étant drastique, Jim Golliday dut renoncer à son rêve olympique. Son compatriote Lindy Remigino s’adjugea ainsi une inattendue médaille d’or aux Jeux d’Helsinki. Après son exploit, Lindy Remigino, conscient de sa chance, rendit hommage à l’absent: «Bien sûr, Jim Golliday était le favori aux sélections; il était le plus rapide d’entre nous.» Jim Golliday continua de réaliser de belles performances, égala le record du monde 100 yards en 1955, établit le record du monde du 60 yards en 1956… Mais, une nouvelle fois blessé, il ne fut pas en mesure de prendre part aux sélections américaines pour les Jeux de Melbourne, en 1956.

©Pierre LAGRUE