Johannes WELTZER (1900-1951)

Écrivain danois

WELTZER-hermajestyJohannes Weltzer mérite mention au titre de l’olympisme inattendu car il obtint, en 1928 aux Jeux d’Amsterdam, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «textes lyriques», une sous-catégorie de la catégorie «littérature» créée cette année-là, pour Symphonia Heroica (Symphonie héroïque). Cette année-là, dans cette sous-catégorie, la médaille d’or revint au Polonais Kazimierz Wierzynski, pour Lauriers olympiques, et la médaille d’argent à l’Allemand Rudolf G. Binding, pour Reitvorschrift für eine Geliebte.

©Pierre LAGRUE