Josef PETERSEN (1881-1973)

Écrivain danois

PETERSENObtenir trois médailles d’argent aux Jeux Olympiques sans jamais toucher l’or mérite bien une mention au titre de l’olympisme inattendu. Et ce d’autant plus quand ce triple médaillé d’argent n’est pas un sportif! Josef Petersen est connu pour ses romans historiques, inspirés de l’Antiquité et du Moyen Âge. Par ailleurs passionné d’athlétisme, Josef Petersen participa à plusieurs reprises aux Jeux Olympiques, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, créés en 1912. En 1924, aux Jeux de Paris, il obtint la médaille d’argent dans la catégorie «littérature», pour Euryale, le jury attribuant la médaille d’or au poète français Géo-Charles pour Jeux Olympiques. En 1932, à Los Angeles, nouvelle médaille d’argent en «littérature», pour Les Argonautes [la médaille d’or fut attribuée à l’alpiniste-écrivain allemand Paul Bauer pour Am Kangehenzonga (La Lutte avec l’Himalaya)]. Nullement découragé, Josef Petersen participa de nouveaux aux Jeux Olympiques après la Seconde Guerre mondiale, à Londres en 1948. Il pensait sans doute être cette fois couronné, car trois médailles d’or étaient attribuées en «littérature»: «littérature dramatique», «littérature épique» et «littérature lyrique». Inscrit dans la catégorie «littérature épique», Josef Petersen dut encore se contenter de la médaille d’argent pour Den Olympiske Mester (Le Champion olympique), la médaille d’or revenant à l’Italien Giani Stuparich pour La Grotta.

Et Josef Petersen ne pourra pas prendre de revanche, car les «concours d’art et littérature» disparurent du programme des Jeux Olympiques après cette édition de Londres en 1948. En effet, en 1949, le Comité international olympique (C.I.O.) décida de les supprimer.

©Pierre LAGRUE