Kinue HITOMI (1907-1931)

Athlète japonaise

1928-HITOMI (2)Kinue Hitomi était une athlète complète, capable de se distinguer dans les épreuves de sprint, de demi-fond, de saut et de lancer. Ainsi, lors Jeux mondiaux féminins de 1926, elle remporta les concours de saut en longueur et de saut en longueur sans élan, se classa troisième du 100 mètres et deuxième du concours de lancer du disque. En 1927 furent organisés les quatrièmes Jeux du sanctuaire Meiji, réunissant deux cents jeunes femmes et servant de sélection pour les Jeux Olympiques d’Amsterdam, en 1928, où les femmes étaient pour la premières fois conviées à participer aux épreuves d’athlétisme. Kinue Hitomi établit plusieurs records du monde, et devint une vedette nationale. À Amsterdam, elle fut retenue pour disputer le 800 mètres. Elle obtint la médaille d’argent, battue par l’Allemande Lina Radke, à l’issue d’un duel intense. On note que les thuriféraires de la « masculinité sportive » émirent de violentes critiques à l’issue de cette épreuve, car certaines concurrentes terminèrent la course épuisées (le Comité international olympique décidera de rayer le 800 mètres du programme jusqu’en 1960). Kinue Hitomi brilla de nouveau aux Jeux mondiaux féminins de 1930, où elle gagna le saut en longueur, se classa deuxième du triathlon, troisième du 60 mètres et du lancer du javelot. Sorte de stakhanoviste de l’athlétisme, Kinue Hitomi, épuisée par l’accumulation des compétitions en Europe, contracta une pneumonie, et décéda des suites de celle-ci en 1931, à vingt-quatre ans.

©Pierre LAGRUE