Klas LESTANDER (1931- )

Biathlète suédois

1960LESTANDERInaugurer un palmarès vaut bien une mention au titre de l’olympisme inattendu, surtout quand cette performance a été permise grâce à une passion non sportive, en l’occurrence la chasse. Mettons donc Klas Lestander à l’honneur. Skieur de fond de qualité moyenne, sans plus, Klas Lestander a pu toucher l’or olympique grâce à l’inscription d’une nouvelle discipline au programme, le biathlon. En effet, en 1960, aux Jeux Olympiques d’hiver de Squaw Valley, Klas Lestander devint le premier champion olympique de biathlon, discipline mariant ski de fond et tir, en s’appuyant sur ses excellentes qualités de tireur. Ce chasseur expérimenté fut le seul des trente concurrents à ne manquer aucune des vingt cibles. Et, même s’il ne réalisa que le quinzième temps de ski, il obtint la médaille d’or. Son dernier rival, le Soviétique Alexandre Privalov, aurait dû abattre trois des cinq cibles lors du dernier tir, mais il n’en toucha que deux. Pourtant, Privalov parcourut les 20 kilomètres en 1 h 28 min 54 s, contre 1 h 33 min 21 s pour Lestander. Mais, à l’époque, chaque cible manquée coûtait une pénalité de 2 minutes. Avec le règlement actuel (1 minute de pénalité par cible manquée), Klas Lestander ne serait pas monté sur le podium. Klas Lestander obtiendra encore une médaille de bronze (en relais) aux Championnats du monde en 1961, et mettra un terme à sa carrière sportive cette année-là. Détail amusant, son fil, Dan Lestander, remporta le concours de sculpture sur glace organisé dans le cadre des Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville en 1992.

©Pierre LAGRUE