Lauro DE BOSIS (1901-1931)

Écrivain italien

DE_BOSIS-OKLauro De Bosis mérite mention au titre de l’olympisme inattendu car il est l’unique médaillé d’une discipline très particulière: la «littérature dramatique». En effet, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, on créa en 1928 aux Jeux d’Amsterdam trois sous-catégories pour la littérature. Or, en «littérature dramatique», Lauro De Bosis reçut une médaille d’argent pour Icaro (Icare), qui était en fait une allégorie antifasciste masquée sous la mythologie grecque. Et le jury n’attribua ni médaille d’or ni médaille d’argent. Les «concours d’art et littérature» se tiendront aux Jeux jusqu’en 1948, mais la sous-catégorie «littérature dramatique» disparut du programme dès 1932. Lauro De Bosis, militant antifasciste, lutta contre le régime mussolinien, notamment en diffusant des publications hostiles au duce. Le 3 octobre 1931, au commandes d’un petit avion, Lauro De Bosis largua des milliers de tracts antifascistes sur Rome, alors que Mussolini présidait le Conseil. Pris en chasse par les forces de défense antiaérienne italiennes, Lauro De Bosis trouva la mort ce jour-là.

©Pierre LAGRUE