Léon DE LUNDEN (1856-1947)

Tireur belge

1900-DELUDENOn se souvient que, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, en 1964, des pigeons furent pour la première fois lâchés dans le ciel, comme symbole de paix. Mais on avait déjà vu des pigeons aux Jeux… En effet, aux Jeux Olympiques de Paris, en 1900, noyés dans l’Exposition universelle, il y eut un concours de tir aux pigeons… vivants! Cette compétition se déroula au Cercle du bois de Boulogne, et le Belge Léon de Lunden, fine gâchette, abattit 21 pigeons en 21 tirs, le score parfait. Léon de Lunden n’est pas considéré comme un champion olympique, car l’épreuve ne sera pas reconnue par le Comité international olympique (C.I.O.). Néanmoins, ce Concours de tir aux pigeons (Grand Prix de l’Exposition universelle de 1900) fut un succès, car 54 tireurs émérites participèrent à la compétition. Pour prix de sa victoire, Léon de Lunden reçut une plaquette en argent et, surtout, la somme de vingt mille francs. On ne sait pas exactement combien de pigeons furent massacrés lors de ce concours. Quant à Léon de Lunden, il participera encore aux Jeux Olympiques, en 1908 à Londres, sans briller. Cette fois, les pigeons n’étaient pas vivants…

©Pierre LAGRUE