Les mingongs, sacrifiés des Jeux de Pékin en 2008

Esclavage olympique…

MingongsDans l’optique des Jeux Olympiques de 2008 à Pékin, la Chine se lança dans de multiples chantiers. Un vaste plan de rénovation urbaine mobilisa pendant deux ans deux millions de mingongs (migrants venus des campagnes), dont les conditions de travail furent très pénibles. Mais il n’y eut pas la moindre voix pour s’émouvoir de leur sort. L’olympisme doit avancer à marche forcée, quitte à fouler aux pieds la dignité humaine…

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire