Maurice BLADEL (1886-1968)

Écrivain belge

BLADEL-OK-antiqueMaurice Bladel mérite mention au titre de l’olympisme inattendu car il obtint, en 1920 aux Jeux d’Anvers, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «littérature» pour Louange des dieux. Cette année-là, la médaille d’or revint à un écrivain mineur italien, Raniero Nicolai, la médaille d’argent à un auteur britannique beaucoup plus connu, Theodore Andrea Cook. Maurice Bladel n’a guère connu la gloire, et son œuvre la plus célèbre demeure L’Œuvre de Georges Eekhoud (1922).

©Pierre LAGRUE