Max LAEUGER (1864-1952)

Artiste allemand

laeuger-OKMax Laeuger, artiste protéiforme, à la fois peintre, sculpteur, architecte et urbaniste, précurseur de l’art céramique et de sa fusion avec la peinture dans le style Art nouveau, est considéré comme un artiste majeur du XXe siècle. Promoteur du caractère universel de la création artistique, maître de la céramique et de l’argile, il pouvait mettre en valeur avec un égal bonheur les motifs floraux, les silhouettes féminines, les reliefs… Il conçut aussi de multiples affiches pionnières du style Art nouveau. Mais, si Max Laeuger mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, c’est parce qu’il obtint, en 1928 aux Jeux d’Amsterdam, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «urbanisme» (une sous-catégorie d’«architecture» créée cette année-là) pour Parc municipal à Hambourg. Durant ces Jeux, pour l’«urbanisme», le jury accorda la médaille d’or à l’Allemand Alfred Hensel pour les plans du Stade de Nuremberg et la médaille d’argent au Français Jacques Lambert pour Stade à Versailles. Les médaillés d’or et d’argent laissèrent une trace beaucoup moins indélébile dans le monde artistique que le médaillé de bronze. Mais s’agit-il là encore de la «glorieuse incertitude du sport»?

©Pierre LAGRUE