Naftali TEMU (1945-2003)

Athlète kenyan

1968-TEMULe Kenya multiplie les médailles olympiques dans les compétitions de demi-fond et de fond: de 1956 (année de la première participation du Kenya aux Jeux) jusqu’à 2016, les champions et championnes de ce pays ont accumulé 93 médailles (dont 30 en or) en athlétisme. Mais le premier champion olympique kenyan est demeuré méconnu. Il se nommait Naftali Temu et on se doit de lui rendre hommage. En effet, le 13 octobre 1968, aux Jeux de Mexico, le 10000 mètres était la première épreuve d’athlétisme. En raison de l’altitude, on pensait que la cartes pourraient être rebattues, et le recordman du monde australien, Ron Clarke, perdait son statut de favori. Ce fut le cas: Naftali Temu s’imposa, dans un temps très médiocre (29 min 27,4 s), devant l’Éthiopien Mamo Wolde. Jusque-là, Naftali Temu était considéré comme un champion de seconde zone, et, à son palmarès, il n’affichait qu’une grande victoire, dans la course de 6 miles des Jeux du Commonwealth en 1966. Mais, profitant de l’altitude, il remporta donc le 10000 mètres et devint le premier Kenyan couronné champion olympique. On se souvient, à l’arrivée, de l’image de son célèbre compatriote Kipchoge Keino, qui avait abandonné la course et l’attendait pour le féliciter. Quelques jours plus tard, Naftali Temu obtint une médaille de bronze dans le 5000 mètres de ces Jeux de Mexico, derrière le Tunisien Mohamed Gammoudi et Keino. En fait, l’étoile de Naftali Temu n’aura brillé qu’un instant. Il participa encore aux Jeux Olympiques en 1972, à Munich, mais fut éliminé dès les séries. En 1973, il abandonna définitivement la compétition, et devint fermier dans une petite exploitation que lui avait offerte le président Jomo Kenyatta pour le récompenser. Nous étions bien loin des sommes astronomiques proposées désormais aux champions olympiques. Naftali Temu décéda des suites d’un cancer, lequel aurait peut-être pu être soigné s’il avait disposé de la somme nécessaire pour le payer le traitement, soit 600 dollars.

©Pierre LAGRUE