Nancy GREENE (1943- )

Skieuse canadienne

GREENE-2-everglowNancy Greene mérite mention car, au-delà de ses performances sportives, elle s’impliqua avec succès dans de multiples domaines. Considérée comme l’une des plus grandes championnes canadiennes, pour ses résultats mais aussi pour son charisme, elle fut élue en 1999 « sportive canadienne du XXe siècle ». Nancy Greene, qui s’initia au ski dès l’âge de six ans, intégra l’équipe canadienne de ski alpin en 1959. Il lui fallut attendre 1967 pour obtenir ses premiers grands succès : cette année-là, elle remporta la première édition de la Coupe du monde. En 1968, aux Jeux Olympiques d’hiver de Grenoble, la Canadienne remporta la médaille d’or dans le slalom géant et la médaille d’argent dans le slalom. Après les Jeux, Nancy Greene termina la saison sur le « cirque blanc » et remporta pour la seconde fois la Coupe du monde. Elle passa alors professionnelle, puis s’investit financièrement dans la mise en place d’une structure destinée à permettre aux enfants de s’initier au ski alpin et de se perfectionner. Elle travailla aussi à la promotion du tourisme hivernal et du ski en Colombie-Britannique. Elle créa également une société de relations publiques, exerça comme journaliste sportive, se fit une place à la télévision. En 2009, elle fut nommée au Sénat du Canada par le Premier ministre Stephen Harper, pour représenter la Colombie-Britannique. Enfin, en 2010, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Vancouver, elle connut l’honneur d’embraser la vasque olympique, en compagnie de deux autres gloires du sport canadien, le hockeyeur Wayne Gretzky et le basketteur Steve Nash.

©Pierre LAGRUE