Noël VANDERNOTTE (1923- )

Champion d’aviron français

Vandermotte (2)Barreur, doublé médaillé aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936, Noël Vandernotte demeure le plus jeune médaillé français de l’histoire (il avait 12 ans), et il connut un destin hors norme. Champion de France en 1935, Noël Vandernotte est sélectionné pour les Jeux de Berlin en 1936, en tant que barreur en quatre barré, dans un équipage où figurent également ses oncles, Fernand et Marcel Vandernotte, et en deux barré, avec Marceau Fourcade et Georges Tapie : à chaque fois, il obtient une médaille de bronze. Le gamin de 12 ans revient donc de Berlin avec deux médailles, mais aussi avec le dégoût de la mise en scène nazie des Jeux. Pour lui, aucun doute : l’Allemagne nazie se prépare pour la guerre. Durant la guerre, réfractaire au S.T.O., il aide la Résistance, notamment en se servant de son aventure olympique. Ainsi, il ne se sépare jamais de l’Olympia-Ausweis qui lui avait été remis à Berlin et, lors de chaque contrôle, cet Olympia-Ausweis devient une sorte de laissez-passer, même durant le couvre-feu : à la vue du document, les soldats allemands sont amadoués. Il termine la Seconde Guerre mondiale dans les rangs de l’armée française Rhin et Danube. Noël Vandernotte est encore champion de France du quatre barré en 1946, dans un équipage où figurent trois des quatre rameurs médaillés à Berlin.

©Pierre LAGRUE