Paris 2025 pour plomber Paris 2024 ?

À courir deux lièvres…

François Hollande, président de la République, a officialisé, le 22 novembre 2016, la candidature de Paris et l’Île-de-France pour organiser l’Exposition universelle en 2025. Le projet, peaufiné depuis 2013, se concrétise. Et ce quelques mois avant que le Comité international olympique (C.I.O.) désigne la ville d’accueil des Jeux d’été de 2024. «Cette candidature [pour l’Exposition universelle] est celle de toute la France», a indiqué le chef de l’État. Certes, mais de quelle France? La France des Lumières semble bien morte, et le pays de Voltaire et Hugo se replie sur le conservatisme et le rejet de l’autre, comme le montre la teneur des débats liés à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017. «La France sent renaître en elle une vigoureuse xénophobie»: cette phrase on ne peut plus d’actualité est due à Henry de Montherlant, et date de 1924. La France de 2016 peut-elle encore se prévaloir des valeurs de tolérance véhiculées par l’olympisme et des valeurs d’accueil liées à une Exposition universelle? Nous ne trancherons pas, mais, à courir deux lièvres à la fois, Paris risque bien de ne voir ni les Jeux en 2024 ni l’Exposition universelle en 2025.

©Pierre LAGRUE