Pat SMYTHE (1928-1996)

Cavalière et écrivaine britannique

smythePatricia Rosemary Smythe fut une des premières femmes à se distinguer dans les compétitions équestres, et elle est connue pour ses livres. Elle a notamment publié des autobiographies, des romans équestres et des livres pour enfants, dont certains ont été publiés en France dans la collection la Bibliothèque verte (la série Ji, Ja, Jo fut un joli succès). Pat Smythe connut une enfance difficile, marquée par la mort de son frère et par la diphtérie qu’elle contracta, maladie qui faillit la tuer et la priver de l’usage de ses jambes. Durant la Seconde Guerre mondiale, elle fut évacuée dans la région des Cotswolds, dans le centre de l’Angleterre, car sa mère voulait la mette en sécurité. Selon la légende, elle aurait rencontré, sans le reconnaître, le roi d’Angleterre. Empêtrée au milieu des chevaux qu’elle menait sur la route, elle aurait dit au chauffeur de la voiture dans laquelle voyageait le monarque : « Tais-toi ! Ne vois-tu pas que j’essaye de pousser ces chevaux hors de la route ! » L’histoire n’est pas avérée. Ce qui est certain, en revanche, c’est qu’elle obtint la médaille de bronze dans l’épreuve de saut d’obstacles par équipes aux Jeux Olympiques en 1956, associée à deux partenaires masculins, Wilfred White et Peter Robeson. Par la suite, elle se consacrera à son activité littéraire.

©Pierre LAGRUE