Paul MÉRICAMP (1888-1964)

Dirigeant sportif français

1928MéricantPaul Méricamp fut un des protagonistes d’une altercation qui faillit provoquer un incident diplomatique entre la France et les Pays-Bas à l’occasion des Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928. Alors secrétaire général de la Fédération française d’athlétisme, il conduisait, à la veille des Jeux, les athlètes français qui souhaitaient reconnaître les installations du stade olympique. Or l’irascible gardien de ce stade leur en interdit l’entrée alors que, quelques minutes plus tôt, le cerbère avait ouvert les portes à une cohorte que Paul Méricamp soupçonnait être la délégation allemande. Les choses s’envenimèrent, et le planton porta la main au visage de Paul Méricamp; bagarres et bousculades s’ensuivirent… Le capitaine George Van Rossem, secrétaire général du comité d’organisation des Jeux, présenta rapidement des excuses. Mais, le lendemain, un des bus qui conduisaient les sportifs français au stade olympique pour le défilé inaugural de la cérémonie d’ouverture se vit refuser l’entrée, faute d’un laissez-passer officiel. L’incident prit des proportions démesurées: les Français ne participèrent pas à la cérémonie d’ouverture, et les ministères des Affaires étrangères français et néerlandais durent intervenir pour éviter l’incident diplomatique! Durant ces Jeux, la presse française mettra en avant une prétendue germanophilie des Néerlandais… Par la suite, Paul Méricamp présida la Fédération française d’athlétisme de 1937 à 1942, puis de 1944 à 1953.

©Pierre LAGRUE