Petra SCHNEIDER (1963- )

Nageuse est-allemande

Petra Schneider fut une des Wondernmädchen de la R.D.A. qui dominèrent les compétitions sportives durant les années 1970 et 1980. En 1980, aux Jeux de Moscou, elle remporta la médaille d’or dans le 400 mètres 4 nages et la médaille d’argent dans le 400 mètres. Elle obtint également deux médailles d’or aux Championnats du monde en 1982 (200 mètres 4 nages et 400 mètres 4 nages). Bien sûr, la révélation du dopage d’État en R.D.A. prouva qu’elle était dopée. Elle-même avouera qu’on l’avait soumise au dopage dès l’âge de 14 ans. Elle expliquera que, à 16 ou 17 ans, elle comprit, en voyant son corps se transformer et sa voix muer, que tout cela était anormal ; mais, ayant peur pour sa famille, elle n’a pas cherché à interrompre le processus.

Petra Schneider, qui souffrira de problèmes cardiaques, fut une des rares championnes est-allemandes à demander que son palmarès soit révisé : ainsi, en 2005, elle demanda à la Fédération allemande de natation de rayer des tablettes le dernier record qu’elle possédait encore, le record d’Allemagne du 400 mètres 4 nages, car celui-ci avait été établi en 1982 « grâce » au dopage.

©Pierre LAGRUE