Pita Nikolas TAUFATOFUA (1983- )

Sportif tongien

TAUFA (2)Participer aux Jeux Olympiques peut être un objectif en lui-même. Pita Nikolas Taufatofua, licencié en ingénierie, mannequin parfois, le fit sien. Mieux, il participa à la fois aux Jeux d’été et aux Jeux d’hiver. Adepte de taekwondo, il parvint à se qualifier, après trois tentatives infructueuses et de multiples blessures, pour les Jeux Olympiques en 2016, à Rio. Porte-drapeau de la maigre délégation des Tonga (sept participants) lors de la cérémonie d’ouverture, il étonna le monde entier et fit le bonheur des médias en défilant vêtu simplement d’un taʻovala (natte traditionnelle tongienne autour de la taille), le torse nu et enduit d’huile de coco. En compétition, il brilla moins, puisque, combattant dans la catégorie des plus de 80 kg, il fut éliminé sèchement au premier tour par l’Iranien Sajjad Mardani. Pita Nikolas Taufatofua ne se découragea pas et décida de tenter de participer aux… Jeux d’hiver de PyeonChang en 2018. Il n’apprit à skier qu’en 2017, mais réussit à se qualifier en allant disputer une course en Islande au début de 2018, juste avant la clôture des inscriptions. Qualifié de manière improbable pour disputer le 15 kilomètres style libre en ski de fond, il fut bien évidemment le porte-drapeau de la délégation des Tonga réduite à lui-même durant la cérémonie d’ouverture des Jeux : une nouvelle fois, il défila torse nu et enduit d’huile de coco, mais la température était de moins 10 degrés ! Pita Nikolas Taufatofua termina avant-dernier de cette course, mais là n’est pas l’essentiel.

©Pierre LAGRUE