Samaranch brise la quadriennalité olympique en 1986

Quand le «marquis» oublie le «baron»

1994lillehammerLa quadriennalité olympique fut toujours une règle chère au mouvement olympique. Ainsi, Pierre de Coubertin souhaita, après la Première Guerre mondiale, voir les VIes Jeux Olympiques se tenir dès 1920, malgré les difficultés du moment, afin de préserver cette quadriennalité. J. Sigfrid Edström, qui assura durant la Seconde Guerre mondiale l’unité du mouvement olympique, se battit pour que les Jeux de la XIVe olympiade aient lieu dès 1948, en dépit de l’austérité de l’époque, toujours pour retrouver la quadriennalité olympique. Or, en octobre 1986, Juan Antonio Samaranch, président du Comité international olympique (C.I.O.), décida de briser cette quadriennalité, pour des raisons mercantiles. Sur sa proposition, le C.I.O. décréta que les XVIIes Jeux Olympiques d’hiver se tiendraient en 1994, soit deux ans après les XVIes Jeux d’hiver. Le président souhaitait ainsi donner une plus grande visibilité aux Jeux d’hiver, ce qui permettrait de «booster» le marketing associé. En outre, les Jeux Olympiques reviendraient sur le devant de la scène médiatique tous les deux ans, ce qui là aussi est bon pour les affaires…

©Pierre LAGRUE