Serge REDING (1941-1975)

Haltérophile belge

1968reding (2)Serge Reding demeure considéré comme le meilleur haltérophile belge de tous les temps. Ce poids lourd, qui pesait 90 kg à ses débuts, affichait meilleur de sa forme 140 kg sur la balance. Serge Reding connut son pic de gloire aux Jeux Olympiques de Mexico : il obtint la médaille d’argent dans la catégorie des lourds (555 kg aux trois mouvements), largement devancé néanmoins par le Soviétique Leonid Jabotinski (572,5 kg). Serge Reding semblait capable de briller aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972, se disant même prêt à battre le colosse soviétique Vassili Alexeïev. Mais, au matin de la compétition, se déroula la sanglante prise d’otages de sportifs israéliens, parmi lesquels l’haltérophile Yossef Romano. Âme sensible, Serge Reding ne parvint pas à soulever la moindre barre, et ne fut pas classé. La fin de sa vie est entourée de mystère. Tombé amoureux d’une belle Philippine, il délaissa l’entraînement, fit de multiples allers-retours entre la Belgique et Manille. En juin 1975, il succomba à une crise cardiaque, à trente-trois ans, à Manille. Certains chroniqueurs ont par la suite remis en cause cette « mort naturelle ». Ils pensent que la belle Philippine aurait été téléguidée par le milieu pour séduire l’haltérophile qui, grâce à sa notoriété, franchissait sans grand contrôle les frontières. Le milieu aurait ainsi alimenté un trafic. D’autres affirment que Serge Reding, en possession de 3 millions de francs lors de son dernier voyage, aurait été supprimé pour cet argent. Le mystère n’a jamais été éclairci.

©Pierre LAGRUE