Sohn Kee-chung, le Japonais qui était Coréen

Son et Sohn

PH120550Quand on consulte les palmarès olympiques, on lit que le vainqueur du marathon des Jeux de Berlin, en 1936, se nommait Kitei Son et qu’il représentait le Japon. En fait, ce champion olympique était Coréen et son vrai nom était Sohn Kee-chung. Mais la Corée était occupée par le Japon depuis 1910, et Sohn Kee-chung fut contraint de participer aux Jeux sous son nom japonais. Néanmoins, lorsque l’hymne japonais retentit en son honneur, il baissa les yeux en signe de protestation.

Sohn Kee-chung prendra une douce revanche à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Séoul, en 1988: ce vieil homme de 76 ans connaîtra l’honneur de pénétrer dans le stade en portant fièrement la torche olympique. Néanmoins, le Comité international olympique n’a jamais accepté de rectifier ni son nom ni sa nationalité sur les palmarès officiels.

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire