Stig BLOMBERG (1901-1970)

Sculpteur suédois

BLOMBERG-OKStig Blomberg mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «statues», une sous-catégorie de la catégorie «sculpture», pour Brottande pojkar (Jeunes Lutteurs). Cette année-là, dans la catégorie «statues», le jury attribua la médaille d’or à l’Italien Farpi Vignoli, pour Le Conducteur de sulky, et la médaille d’argent à l’Allemand Arno Breker, pour Zehnkämpfe (Le Décathlonien). En 1956, Stig Blomberg recevra la Prins Eugen-Medaljen (médaille du Prince-Eugène), qui récompense une réalisation artistique exceptionnelle, pour son œuvre de sculpteur. On note que Stig Blomberg travailla aussi comme illustrateur de livres, sous le pseudonyme de T. Arvidsson.

©Pierre LAGRUE