Sujaku SUZUKI (1891-1972)

Artiste japonais

Sujaku Suzuki mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «aquarelles et dessins», une sous-catégorie de la catégorie «peinture», pour Course de chevaux au Japon. Cette année-là, dans la catégorie «aquarelles et dessins», le jury n’accorda pas de médaille d’or, et la médaille d’argent revint à l’Italien Romano Dazzi, pour Quattro bozzetti per affreschi.

©Pierre LAGRUE