Usain Bolt est-il le plus grand champion de l’histoire ?

BOLT (2)

Le plus grand sprinter, sans discussion…

Usain Bolt a terminé sa trajectoire sportive le 13 août 2017, battu et blessé. Héros au sens de la mythologie grecque, il est redevenu en un instant un simple mortel. En fait, cette fin ne renforcerait-elle pas sa légende? Sans les exploits de Bolt, accompagnés de sa fraîcheur et de sa disponibilité, l’athlétisme aurait vécu depuis dix ans au rythme des affaires de dopage, des victoires frelatés, des triomphes sans âme. La fin de la carrière de Bolt va donc laisser un immense vide pour l’athlétisme, et ce sport va devoir trouver un moyen pour le combler, afin d’éviter de connaître un relatif anonymat médiatique hors des rendez-vous olympiques.

Aux Jeux Olympiques, Usain Bolt a remporté les 100 mètres, 200 mètres et relais 4 fois 100 mètres en 2008 à Pékin, en 2012 à Londres, en 2016 à Rio. Une performance unique et qui restera inégalée. Aux Championnats du monde, il s’est adjugé onze médailles d’or. La question de savoir si Bolt est le plus grand sportif de l’histoire se pose. Pour ce qui est du sprint, pas de doute, il est le plus grand. Certes, on ne sait pas quel aurait été le palmarès des Américains Bob Hayes et Jim Hines si le contexte du sport amateur des années 1960 ne les avait pas contraints à quitter les pistes pour monnayer leur talent dans des équipes de football américain. Certes, on ne sait pas quelle aurait été la destinée sportive de l’Américain Tommie Smith s’il n’avait pas sacrifié sa carrière pour défendre la cause des Noirs américains en levant un poing ganté de noir sur le podium du 200 mètres des Jeux Olympiques en 1968 à Mexico. En revanche, on sait que, dans le contexte de l’athlétisme professionnel, seuls les Américains Carl Lewis et Michael Johnson (recordman du monde des 200 et 400 mètres) peuvent lui être comparés. Mais, sans aucun doute, «Lightning Bolt» a surpassé tous leurs exploits.

Pour le reste…

Déterminer quel est le plus grand champion de l’histoire relève bien sûr du débat subjectif. En plus des performances pures, le charisme et la trace laissée dans son sport sont des éléments importants de l’auto-discussion. Michael Phelps a bien sûr remporté 23 médailles d’or olympiques, mais la natation est propice à ce type d’exploits par la multiplication des épreuves. Jesse Owens est loin de posséder un palmarès approchant celui de Bolt; mais ses triomphes aux Jeux de Berlin en 1936 ont constitué un camouflet pour Hitler et les nazis. Pelé a révolutionné le football. Muhammad Ali a régné sur la boxe, et il est aussi devenu un emblème du courage, n’hésitant pas à mettre en jeu sa carrière et sa liberté pour défendre de justes causes politiques.

Alors, Bolt, Owens, Pelé, Ali, un autre?

©Pierre LAGRUE



Bruce JENNER (1949- )

Athlète américain(e)

1976JennerCertains titres olympiques et records mondiaux féminins demeurent sujets à caution, car on pense que les lauréates étaient des hommes. Parfois, la tricherie était avérée; parfois, ces concurrentes ignoraient leur masculinité. Ainsi, la Polonaise Stanislawa Walasiewicz, championne olympique du 100 mètres en 1932 à Los Angeles, ignorait qu’elle était hermaphrodite. En revanche, les Soviétiques Irina et Tamara Press, deux sœurs qui multipliaient les victoires dans les années 1960, disparurent totalement de la scène sportive en 1966, quand furent instaurés les contrôles de féminité. Mais qu’un être présentant des caractères féminins puisse briller en participant aux compétitions masculines semble impossible. La trajectoire de Bruce Jenner vient rappeler qu’il ne faut jurer de rien. Lire la suite

L’invention du tour d’honneur avec son drapeau national

Du spontané au convenu…

1984TOUR-d-honneurDésormais, sur le stade, à l’issue de chaque épreuve, se répète la même scène: le vainqueur, mais aussi les médaillés d’argent et de bronze s’emparent du drapeau de leurs pays dans un geste quasi mécanique, et se lancent dans un tour d’honneur. Personne ne déroge à cette tradition. On peut même penser que ce tour d’honneur appartient presque au cérémonial olympique, tout comme la remise des médailles accompagnée de l’hymne national du vainqueur. Lire la suite

Jesse Owens fut contraint de courir contre un cheval

Du héros de Berlin au petit-fils d’esclave…

1936Owens-ChevalLa figure de Jesse Owens appartient à la grande histoire olympique. Il demeure l’homme qui a osé défier Hitler et a ridiculisé les thèses raciales des nazis. Sa gloire est éternelle. Pourtant, à l’époque, cette gloire s’avéra très éphémère. En effet, au lendemain sa dernière victoire à Berlin, il fut sommé de participer à une tournée de meetings. Ces meetings étaient lucratifs pour la Fédération américaine d’athlétisme, mais pas pour les athlètes, car monnayer leurs lauriers olympiques leur était interdit. Jesse Owens, qui devait disputer huit courses en cinq jours, refusa de participer à cette tournée. La sanction tomba: au lendemain de son triomphe olympique, Avery Brundage, président du Comité olympique américain, le suspendit de toute compétition officielle. La carrière de Jesse Owens était terminée.

Le héros de Berlin tenta de gagner sa vie comme il le pouvait. Ainsi, il accepta de courir contre un cheval à La Havane, pour 2000 dollars. Lire la suite

Fritz SCHILGEN (1906-2005)

Athlète allemand

1924SHILGENFritz Schilgen, coureur de demi-fond, n’a jamais réalisé de grandes performances sportives. Il n’a même jamais participé aux Jeux Olympiques. Il demeure pourtant un des personnages marquants de l’histoire de l’olympisme, car il fut, en 1936 à Berlin, le premier sportif à embraser la vasque olympique. Lire la suite

Peter NORMAN (1942-2006)

Athlète australien

NormanUne des scènes les plus célèbres de l’histoire olympique est celle du podium du 200 mètres des Jeux de Mexico, en 1968. On y voit les athlètes américains Tommie Smith et John Carlos baisser la tête et lever un poing ganté de noir, le droit pour Smith, le gauche pour Carlos, au moment où l’hymne américain retentit. Sur la deuxième marche du podium, on remarque à peine Peter Norman, médaillé d’argent. Lire la suite

Betty ROBINSON (1911-1999)

Athlète américaine

1928ROBINSONBetty Robinson mérite doublement mention au titre de l’olympisme inattendu, car elle fut la première championne olympique du 100 mètres et connut un destin personnel hors norme. Avant les Jeux d’Amsterdam, en 1928, les compétitions d’athlétisme étaient réservées aux hommes. En 1928 donc, les femmes furent enfin autorisées à participer à des épreuves d’athlétisme, cinq en l’occurrence, dont celle qui deviendra la plus prestigieuse, le 100 mètres. Lire la suite

Herman BRIX (1906-2007)

Acteur et athlète américain

1928BRIX (2)Tous les amateurs du septième art connaissent Bruce Bennet, qui se rendit célèbre à Hollywood à partir des années 1940. On sait moins qu’il se nommait en réalité Herman Brix et qu’il fut médaillé olympique, ce qui lui vaut mention au titre de l’olympisme inattendu. Durant ses jeunes années, Herman Brix devient un sportif accompli, excellant en football américain et comme lanceur de poids. Lire la suite