Cédric GRAND (1976- )

Bobeur suisse

GRAND (2)Cédric Grand fit ses débuts de sportif par l’athlétisme. Ensuite, il se mit au bobsleigh et participa quatre fois aux Jeux Olympiques d’hiver, de 1998 à 2010 (en 2006, aux Jeux de Turin, il obtint la médaille de bronze en bob à quatre). Plus original : par la suite, il de lança dans le culturisme (en 2013, il fut vice-champion du monde amateur dans la catégorie poids lourds).

©Pierre LAGRUE



Dietmar SCHAUERHAMMER (1955- )

Athlète et bobeur est-allemand

Schauerhammer-2-antiqueDietmar Schauerhammer se distingua d’abord en athlétisme : spécialiste du décathlon, il remporta la Coupe d’Europe des nations avec l’équipe de R.D.A. en 1977 et en 1979. Malgré un record personnel de bon niveau (8 088 points), il ne fut pas sélectionné pour les Jeux Olympiques d’été de Moscou en 1980. Il décida alors de se mettre au bobsleigh, ses qualités athlétiques faisant de lui un remarquable « pousseur ». De ce fait, le célèbre pilote Wolfgang Hoppe l’invita à concourir avec lui. Ainsi, aux Jeux Olympiques d’hiver de Sarajevo, en 1984, Dietmar Schauerhammer obtint la médaille d’or en bob à deux et en bob à quatre, au sein des équipages conduits par Wolfgang Hoppe. Double champion du monde de bob à deux (1985 et 1986), il obtint encore une médaille d’argent en bob à quatre aux Jeux de Calgary en 1988.

©Pierre LAGRUE



Manfred SCHUMANN (1951- )

Bobeur est-allemand

Manfred Schumann fait partSCHUMANN-2-boostie de ces quelques sportifs qui ont participé à la fois aux Jeux Olympiques d’été et d’hiver, ce qui mérite une mention. En effet, Manfred Schumann disputa le 110 mètres haies aux Jeux Olympiques d’été de Munich, en 1972, mais il ne parvint pas à se qualifier pour la finale. Il se tourna alors vers le bobsleigh, et connut une tout autre réussite. Ainsi, aux Jeux Olympiques d’hiver d’Innsbruck, en 1976, il obtint la médaille d’argent dans l’épreuve de bob à deux et la médaille de bronze dans l’épreuve de bob à quatre. Par ailleurs, il fut champion du monde de bob à quatre en 1974.

©Pierre LAGRUE



Edy HUBACHER (1940- )

Athlète et bobeur suisse

HUBACHER-OK (2)Edy Hubacher était avant tout un athlète de bon niveau, spécialiste des lancers (il remporta seize titres de champion de Suisse). Sélectionné pour les Jeux Olympiques de Mexico, en 1968, il fut éliminé dès les concours de qualification au lancer du poids (18,54 m) et au lancer du disque (51,70 m). Edy Hubacher participa de nouveau aux Jeux Olympiques en 1972, mais cette fois aux Jeux d’hiver : ce colosse (2,01 m, 105 kg) s’était mis au bobsleigh, et il connut une tout autre réussite. Aux Jeux de Sapporo, il fut en effet champion olympique de bob à quatre, avec Jean Wicki, Werner Camichel et Hans Leutenegger, et médaillé de bronze en bob à deux, avec Jean Wicki.

©Pierre LAGRUE



Gianni BONICHON (1944-2010)

Bobeur italien

Bonichon-2-antiqueGianni Bonichon, associé à Nevio de Zordo, Adriano Frassinelli et Corrado Dal Fabbro, obtint la médaille d’argent dans la compétition de bob à quatre des Jeux Olympiques d’hiver de Sapporo en 1972. Il mérite mention au titre de l’olympisme inattendu pour son après-carrière. En effet, en 1982, il fut impliqué dans la séquestration de l’industriel Giuseppe Pasini, et fut condamné à douze années de prison. Curieusement, en 2009, lui-même fut victime d’un cambriolage. Quatre voleurs pénétrèrent dans son domicile, le ligotèrent et repartirent avec… un maigre mutin : ils lui dérobèrent 200 euros, des montres, quelques objet et… sa Fiat Panda !

©Pierre LAGRUE



Max HOUBEN (1898-1949)

Sportif belge

HOUBEN-OK-2-antiqueMax Houben fut le premier Belge à participer à la fois aux Jeux Olympiques d’été et aux Jeux Olympiques d’hiver. Athlète de talent, spécialiste du sprint, Max Houben participa aux Jeux Olympiques d’Anvers, en 1920, dans les courses de sprint : il disputa sans réussir de grandes performances les 100 mètres, 200 mètres et relais 4 fois 100 mètres. Par ailleurs footballeur de bon niveau (il sera champion de Belgique en 1933 avec l’Union Saint-Gilloise), il se tourna vers le bobsleigh, devenant un bon pilote, et il participa quatre fois aux Jeux d’hiver (1928, 1932, 1936, 1948), dans l’épreuve de bob à quatre. Il réalisa sa meilleure performance aux Jeux de Saint-Moritz en 1948 : avec ses coéquipiers Freddy Mansveld, Louis-Georges Niels et Jacques Mouvet, il obtint la médaille d’argent, les Belges se classant deuxièmes derrière l’équipage des États-Unis. Hélas, Max Houben ne reverra pas les Jeux : en 1949, lors d’un entraînement pour les Championnats du monde, sur la piste de Lake Placid, Max Houben et son freineur Jacques Mouvet sortirent de la piste et s’écrasèrent contre un poteau. Max Houben fut tué sur le coup.

©Pierre LAGRUE



Frederick McEVOY (1907-1951)

Sportif britannique

McEWOY (2)Frederick McEvoy, né en Australie, goûta à de nombreuses disciplines sportives : tir, plongée, courses automobiles, boxe, bobsleigh. C’est en bobsleigh qu’il se distingua aux Jeux Olympiques : en 1936, à Garmisch-Partenkirchen, il obtint la médaille de bronze dans l’épreuve de bob à quatre avec l’équipage britannique. Il fut par ailleurs champion du monde de bob à deux et de bob à quatre en 1937, champion du monde de bob à quatre en 1938. Mais Frederick McEvoy, play-boy, était aussi connu pour un autre genre de « sport » : la séduction de riches héritières ! En 1940, il épousa, Beatrice Cartwright, héritière de Standard Oil ; en 1943, il se maria avec Margaret Wrightsman, la fille du président de Standard Oil of Kansas ; puis il séduisit Barbara Hutton, ex-femme de Cary Grant ; en 1949, il se maria avec Claude Stephanie Filatre, un mannequin français ! Le navire du couple chavira au large des côtes du Maroc en 1951 ; Frederick McEvoy tenta de sauver sa jeune épouse, sans y parvenir. Tous les deux se noyèrent en essayant de regagner la côte.

©Pierre LAGRUE



Geoffrey MASON (1902-1987)

Bobeur américain

Mason-boostGeoffrey Mason n’a participé qu’à une course de bobsleigh dans sa vie, mais il n’en est pas moins champion olympique. En effet, pour constituer un équipage de bob à cinq pour les Jeux Olympiques de Saint-Moritz en 1928, les responsables de l’équipe des États-Unis publièrent une petite annonce dans l’édition parisienne du New York Tribune demandant des volontaires. Geoffrey Mason répondit à cette annonce, fut sélectionné, monta pour la première fois dans un bobsleigh trois semaines avant les Jeux, et, associé à Billy Fiske, Nion Tucker, Richard Parke et Clifford Gray, il remporta la médaille d’or. Sa carrière de bobeur prit fin à l’issue de cet improbable succès.

©Pierre LAGRUE



Billy FISKE (1911-1940)

Bobeur américain

FISKE-2-antiqueBilly Fiske fut deux fois champion olympique de bobsleigh, en 1928 à Saint-Moritz, puis en 1932 à Lake Placid. La première fois, il n’était âgé que de seize ans, ce qui fit alors de lui le plus jeune médaillé d’or. En outre, il aurait pu remporter un troisième titre en 1936, à Garmisch-Partenkirchen, mais il refusa de participer à ces Jeux organisés par les nazis. En 1928, donc, pilote précoce, il remporta la compétition de bob à cinq aux Jeux de Saint-Moritz, dirigeant un équipage peu expérimenté : trois de ses quatre coéquipiers, Nion Tucker, Geoffrey Mason et Richard Parke, n’étaient jamais monté dans un bobsleigh quelques mois plus tôt : ils avaient été sélectionnés en répondant à une annonce parue dans l’édition parisienne du New York Tribune. Quatre ans plus tard, il fut le porte-drapeau de la délégation américaine lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Lake Placid, et remporta de nouveau la compétition de bobsleigh, dans un nouveau format (l’équipage comptait désormais quatre bobeurs). Parmi ses coéquipiers figurait Eddie Eagan, qui avait été champion olympique de boxe en 1920 aux Jeux d’Anvers. Antinazi convaincu, Billy Fiske refusa donc de participer aux Jeux en 1936. Surtout, au début de la Seconde Guerre mondiale, il se porta volontaire pour servir dans la Royal Air Force britannique, alors que les États-Unis n’étaient pas encore engagés dans le conflit (de ce fait, il se fit passer pour un Canadien). Le 16 août 1940, durant la bataille d’Angleterre, son avion fut abattu. Le 20 août 1940, Billy Fiske succomba des suites de ses blessures. Il fut un des premiers Américains tués durant la Seconde Guerre mondiale.

©Pierre LAGRUE



Horst FLOTH (1934-2005) et Pepi BADER (1941- )

Bobeurs allemands

FORST-2-antiqueHorst Floth et Pepi Bader furent médaillés d’argent aux Jeux Olympiques de Grenoble en 1968. Or, aujourd’hui, ils seraient médaillés d’or. En effet, au terme des quatre descentes, ils étaient à égalité avec les Italiens Eugenio Monti et Luciano de Paolis (4 min 41,54 s). Selon le règlement de l’époque, les Italiens ayant réalisé le meilleur temps « absolu » dans une des manches, ils furent déclarés champions olympiques. Aujourd’hui, les équipages seraient classés ex aequo. Horst Floth et Pepi Bader, champions du monde en 1970, furent encore médaillés d’argent aux Jeux Olympiques de Sapporo en 1972, derrière l’autre équipage ouest-allemand composé de Wolfgang Zimmerer et Peter Utzschneider.

©Pierre LAGRUE