Geesink à Cinecittá

Samson et Gédéon

1964SamsonChampion olympique «toutes catégories» aux Jeux Olympiques de Tokyo, en 1964, le judoka néerlandais Anton Geesink connut une grande notoriété. Celle-ci lui permit de devenir acteur: il apparut dans 14 films ou téléfilms et tint le rôle-titre dans un curieux Samson et Gédéon à Cinecittá.

©Pierre LAGRUE



Majlinda KELMENDI (1991- )

Judokate kosovare

2016kelmendiBien que le Kosovo ne soit pas encore reconnu par l’ensemble de la communauté internationale, une délégation kosovare fut conviée à participer aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. Celle-ci comptait 8 sportifs. Parmi ceux-ci, Majlinda Kelmendi marqua l’histoire pour deux raisons, ce qui lui vaut de figurer en bonne place au titre de l’olympisme inattendu. Lire la suite

Riner, Andéol et les médias…

Judo

Un traitement médiatique disproportionné

Les judokas Teddy Riner et Émilie Andéol sont tous deux devenus champions olympiques dans la catégorie reine, celle des poids lourds, aux Jeux de Rio, le 12 août 2016. Or le traitement médiatique de ces deux triomphes est bien différent. Certes, Teddy Riner, devenu le plus titré des judokas, mérite toutes les attentions et tous les lauriers. Il est logique que les médias le mettent en avant. Malheureusement, Émilie Andéol reste dans l’ombre du géant. On cite souvent l’exploit d’Émilie Andéol brièvement, à la fin d’une interview du géant guadeloupéen. Surtout, il est à craindre que, une fois les lampions olympiques éteints, Émilie Andéol disparaisse totalement de l’actualité.

Mais il est vrai que les femmes ont dû mener de rudes combats pour gagner leur place aux Jeux Olympiques, Coubertin étant totalement opposé à la présence féminine sur le stade. «Le rôle de la femme reste ce qu’il a toujours été: elle est avant tout la compagne de l’homme, la future mère de famille, et doit être élevée en vue de cet avenir immuable», écrivait-il en 1901. Pour lui, les Jeux Olympiques constituaient «l’exaltation solennelle et périodique de l’athlétisme mâle avec […] l’applaudissement féminin pour récompense» (1912). Visiblement, le combat n’est pas encore totalement gagné. Pour voir l’intervention de Pierre Lagrue donnée au Huffington Post, cliquez ici.

©Pierre LAGRUE



David KHAKHALEICHVILI (1971- )

Judoka géorgien

judoDavid Khakhaleichvili fut champion olympique des poids lourds en 1992 à Barcelone, sous les couleurs de la Communauté des États indépendants (C.E.I.), héritière de la défunte U.R.S.S. L’exploit mérite mention, mais il ne lui vaut pas de figurer ici au titre de l’olympisme inattendu. Lire la suite

Akio KAMINAGA (1936-1993)

Judoka japonais

Kaminaga (2)Akio Kaminaga fit pleurer tout un pays lors des Jeux Olympiques de Tokyo, en 1964. En effet, en hommage au fondateur de cet art martial, Jigoro Kano, le Comité international olympique (C.I.O.) avait inscrit le judo au programme de ces Jeux. Lire la suite

Angelo PARISI (1953- )

Judoka britannique puis français

PARISIAngelo Parisi, champion olympique dans la catégorie des poids lourds aux Jeux Olympiques de Moscou en 1980, apporta à la France sa première médaille d’or dans cette discipline, ce qui mérite une belle mention. Mais, sans une histoire d’amour, cette médaille n’eût pas été française. Lire la suite

Comment la lutte professionnelle tenta de recruter Yamashita

Inflexible judoka…

JUDO2Yasuhiro Yamashita demeure considéré comme le plus brillant judoka poids lourd japonais. Il fut notamment champion olympique «toutes catégories» en 1984, aux Jeux de Los Angeles. Yasuhiro Yamashita aurait sans doute été également couronné à Moscou, en 1980, mais le Japon décida de boycotter ces Jeux à l’appel des États-Unis, ce qui rendit Yamashita fou de rage. Lire la suite